Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON REFAIT L'EXPO ...

"Fantastique ! Visages de l'effroi" au musée de la Vie Romantique - 1ère partie

Fantastique encore !

Dans la série "Le Romantisme Fantastique" et dans la prolongation des estampes visionnaires du Petit Palais, voici un aperçu de l'exposition "Visages de l'effroi, violence et fantastique de DAVID à DELACROIX" au musée de la Vie Romantique

"Fantastique ! Visages de l'effroi" au musée de la Vie Romantique - 1ère partie

Arrivée au musée.

un joli coin de verdure en plein Paris !

"Fantastique ! Visages de l'effroi" au musée de la Vie Romantique - 1ère partie
"Fantastique ! Visages de l'effroi" au musée de la Vie Romantique - 1ère partie"Fantastique ! Visages de l'effroi" au musée de la Vie Romantique - 1ère partie

Première salle

"Fantastique ! Visages de l'effroi" au musée de la Vie Romantique - 1ère partie
"Fantastique ! Visages de l'effroi" au musée de la Vie Romantique - 1ère partie"Fantastique ! Visages de l'effroi" au musée de la Vie Romantique - 1ère partie
"Fantastique ! Visages de l'effroi" au musée de la Vie Romantique - 1ère partie
Charles Brocas "Le supplice de Prométhée" collection particulière
Charles Brocas "Le supplice de Prométhée" collection particulière

Charles Brocas "Le supplice de Prométhée" collection particulière

En haut, François Xavier Fabre "Mort d'un héros antique" du musée Fabre de Montpellier
En haut, François Xavier Fabre "Mort d'un héros antique" du musée Fabre de MontpellierEn haut, François Xavier Fabre "Mort d'un héros antique" du musée Fabre de Montpellier

En haut, François Xavier Fabre "Mort d'un héros antique" du musée Fabre de Montpellier

Terre cuite du musée des Arts Décoratifs de Paris, attribué à Valentin Sonnenschein

Terre cuite du musée des Arts Décoratifs de Paris, attribué à Valentin Sonnenschein

Ci-dessus à gauche, Henri-Pierre Danloux "Scène de Misère" 1800 du Louvre; à droite, Anne Louis Girodet Trioson "La descente d'Enée dans le Latium" du musée des Beaux-Arts d'Orléans
Ci-dessus à gauche, Henri-Pierre Danloux "Scène de Misère" 1800 du Louvre; à droite, Anne Louis Girodet Trioson "La descente d'Enée dans le Latium" du musée des Beaux-Arts d'OrléansCi-dessus à gauche, Henri-Pierre Danloux "Scène de Misère" 1800 du Louvre; à droite, Anne Louis Girodet Trioson "La descente d'Enée dans le Latium" du musée des Beaux-Arts d'Orléans

Ci-dessus à gauche, Henri-Pierre Danloux "Scène de Misère" 1800 du Louvre; à droite, Anne Louis Girodet Trioson "La descente d'Enée dans le Latium" du musée des Beaux-Arts d'Orléans

En haut, Jules Eugène Lenepveu "La Mort de Vitellius", prix de Rome de 1847, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Paris
En haut, Jules Eugène Lenepveu "La Mort de Vitellius", prix de Rome de 1847, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Paris

En haut, Jules Eugène Lenepveu "La Mort de Vitellius", prix de Rome de 1847, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, Paris

Alexandre Evariste Fragonard "La Mort de Lucrèce" 1818, Grasse, Villa musée Jean-Honoré Fragonard (son père)
Alexandre Evariste Fragonard "La Mort de Lucrèce" 1818, Grasse, Villa musée Jean-Honoré Fragonard (son père)

Alexandre Evariste Fragonard "La Mort de Lucrèce" 1818, Grasse, Villa musée Jean-Honoré Fragonard (son père)

Au milieur de gauche à droite, Emile Mascré "Capet, lève-toi!" 1833-34, Vizille, musée de la Révolution française; Jacques Louis David "Les licteurs rapportent à Brutus les dépouilles de ses fils" 1789, Stockholm, Nationalmuseum; en bas, François Jean Baptiste Topino-Lebrun "La Mort de Caius Gracchus" 1797, Musée des Beaux-Arts de Marseille
Au milieur de gauche à droite, Emile Mascré "Capet, lève-toi!" 1833-34, Vizille, musée de la Révolution française; Jacques Louis David "Les licteurs rapportent à Brutus les dépouilles de ses fils" 1789, Stockholm, Nationalmuseum; en bas, François Jean Baptiste Topino-Lebrun "La Mort de Caius Gracchus" 1797, Musée des Beaux-Arts de MarseilleAu milieur de gauche à droite, Emile Mascré "Capet, lève-toi!" 1833-34, Vizille, musée de la Révolution française; Jacques Louis David "Les licteurs rapportent à Brutus les dépouilles de ses fils" 1789, Stockholm, Nationalmuseum; en bas, François Jean Baptiste Topino-Lebrun "La Mort de Caius Gracchus" 1797, Musée des Beaux-Arts de Marseille
Au milieur de gauche à droite, Emile Mascré "Capet, lève-toi!" 1833-34, Vizille, musée de la Révolution française; Jacques Louis David "Les licteurs rapportent à Brutus les dépouilles de ses fils" 1789, Stockholm, Nationalmuseum; en bas, François Jean Baptiste Topino-Lebrun "La Mort de Caius Gracchus" 1797, Musée des Beaux-Arts de Marseille

Au milieur de gauche à droite, Emile Mascré "Capet, lève-toi!" 1833-34, Vizille, musée de la Révolution française; Jacques Louis David "Les licteurs rapportent à Brutus les dépouilles de ses fils" 1789, Stockholm, Nationalmuseum; en bas, François Jean Baptiste Topino-Lebrun "La Mort de Caius Gracchus" 1797, Musée des Beaux-Arts de Marseille

"Marat assassiné" vers 1880, d'après Jacques Louis David, attribué à François Pascal Simon, Chateau de Versailles
"Marat assassiné" vers 1880, d'après Jacques Louis David, attribué à François Pascal Simon, Chateau de Versailles

"Marat assassiné" vers 1880, d'après Jacques Louis David, attribué à François Pascal Simon, Chateau de Versailles

Deuxième salle

En bas à gauche, Pierre Jules Jollivet "Boissy d'Anglas saluant la tête du député Féraud, le 1er prairial an III" 1831 du musée Antoine-Lécuyer de Saint-Quentin
En bas à gauche, Pierre Jules Jollivet "Boissy d'Anglas saluant la tête du député Féraud, le 1er prairial an III" 1831 du musée Antoine-Lécuyer de Saint-QuentinEn bas à gauche, Pierre Jules Jollivet "Boissy d'Anglas saluant la tête du député Féraud, le 1er prairial an III" 1831 du musée Antoine-Lécuyer de Saint-Quentin

En bas à gauche, Pierre Jules Jollivet "Boissy d'Anglas saluant la tête du député Féraud, le 1er prairial an III" 1831 du musée Antoine-Lécuyer de Saint-Quentin

Ici on comprend bien le titre de l'expo avec ce tableau extraordinaire de Léon Cogniet "Scène du Massacre des Innocents, têtes de femme et d'enfant" vers 1824 du musée des Beaux-Arts d'Orléans
Ici on comprend bien le titre de l'expo avec ce tableau extraordinaire de Léon Cogniet "Scène du Massacre des Innocents, têtes de femme et d'enfant" vers 1824 du musée des Beaux-Arts d'Orléans
Ici on comprend bien le titre de l'expo avec ce tableau extraordinaire de Léon Cogniet "Scène du Massacre des Innocents, têtes de femme et d'enfant" vers 1824 du musée des Beaux-Arts d'Orléans

Ici on comprend bien le titre de l'expo avec ce tableau extraordinaire de Léon Cogniet "Scène du Massacre des Innocents, têtes de femme et d'enfant" vers 1824 du musée des Beaux-Arts d'Orléans

Ci-dessus, "Le triomphe de la guillotine" 1795-1799 du musée Carnavalet, école française, anciennement attribué à Nicolas-Antoine Taunay
Ci-dessus, "Le triomphe de la guillotine" 1795-1799 du musée Carnavalet, école française, anciennement attribué à Nicolas-Antoine Taunay

Ci-dessus, "Le triomphe de la guillotine" 1795-1799 du musée Carnavalet, école française, anciennement attribué à Nicolas-Antoine Taunay

Superbe sanguine (et crayon noir) sur toile de Xavier Sigalon "Athalie ordonnant le massacre des enfants de la race royale de David" et détails, vers 1824
Superbe sanguine (et crayon noir) sur toile de Xavier Sigalon "Athalie ordonnant le massacre des enfants de la race royale de David" et détails, vers 1824
Superbe sanguine (et crayon noir) sur toile de Xavier Sigalon "Athalie ordonnant le massacre des enfants de la race royale de David" et détails, vers 1824
Superbe sanguine (et crayon noir) sur toile de Xavier Sigalon "Athalie ordonnant le massacre des enfants de la race royale de David" et détails, vers 1824

Superbe sanguine (et crayon noir) sur toile de Xavier Sigalon "Athalie ordonnant le massacre des enfants de la race royale de David" et détails, vers 1824

Jean Pierre Victor Huguenin "Scène du massacre des Innocents" 1838, buste de femme en plâtre du musée des Beaux-Arts de Dole

Jean Pierre Victor Huguenin "Scène du massacre des Innocents" 1838, buste de femme en plâtre du musée des Beaux-Arts de Dole

Nouvelle salle

Vues de cette très belle salle Vues de cette très belle salle
Vues de cette très belle salle

Vues de cette très belle salle

Ca commence fort avec ce superbe portrait de Claude Marie Dubufe "La lettre de Wagram" du musée des Beaux-Arts de Rouen, 1828
Ca commence fort avec ce superbe portrait de Claude Marie Dubufe "La lettre de Wagram" du musée des Beaux-Arts de Rouen, 1828
Ca commence fort avec ce superbe portrait de Claude Marie Dubufe "La lettre de Wagram" du musée des Beaux-Arts de Rouen, 1828

Ca commence fort avec ce superbe portrait de Claude Marie Dubufe "La lettre de Wagram" du musée des Beaux-Arts de Rouen, 1828

En haut, Louis Léopold Boilly "L'effet du mélodrame" du musée Lambinet de Versailles; en bas à droite, dessins de Boulanger et Isabey
En haut, Louis Léopold Boilly "L'effet du mélodrame" du musée Lambinet de Versailles; en bas à droite, dessins de Boulanger et IsabeyEn haut, Louis Léopold Boilly "L'effet du mélodrame" du musée Lambinet de Versailles; en bas à droite, dessins de Boulanger et Isabey

En haut, Louis Léopold Boilly "L'effet du mélodrame" du musée Lambinet de Versailles; en bas à droite, dessins de Boulanger et Isabey

Bronze d'Auguste Préault "Tuerie, fragment épisodique d'un grand bas-relief" du musée des Beaux-Arts de Chartres
Bronze d'Auguste Préault "Tuerie, fragment épisodique d'un grand bas-relief" du musée des Beaux-Arts de Chartres

Bronze d'Auguste Préault "Tuerie, fragment épisodique d'un grand bas-relief" du musée des Beaux-Arts de Chartres

En bas de gauche à droite, Louis Boulanger et Félix Louis Amiel "Mazzeppa" (Mazzeppa a été peint par Boulanger, le paysage le cheval et les loups par Amiel en 1842); Désiré François Laugée "La mort de Rizzio" du musée de Picardie d'Amiens
En bas de gauche à droite, Louis Boulanger et Félix Louis Amiel "Mazzeppa" (Mazzeppa a été peint par Boulanger, le paysage le cheval et les loups par Amiel en 1842); Désiré François Laugée "La mort de Rizzio" du musée de Picardie d'AmiensEn bas de gauche à droite, Louis Boulanger et Félix Louis Amiel "Mazzeppa" (Mazzeppa a été peint par Boulanger, le paysage le cheval et les loups par Amiel en 1842); Désiré François Laugée "La mort de Rizzio" du musée de Picardie d'Amiens

En bas de gauche à droite, Louis Boulanger et Félix Louis Amiel "Mazzeppa" (Mazzeppa a été peint par Boulanger, le paysage le cheval et les loups par Amiel en 1842); Désiré François Laugée "La mort de Rizzio" du musée de Picardie d'Amiens

Vue

Vue

L'affiche de l'expo, tableau signé Emile Signol "La folie de la fiancée de Lammermoor" d'après Walter Scott, musée des Beaux-Arts de Tours, zoom et détail
L'affiche de l'expo, tableau signé Emile Signol "La folie de la fiancée de Lammermoor" d'après Walter Scott, musée des Beaux-Arts de Tours, zoom et détail
L'affiche de l'expo, tableau signé Emile Signol "La folie de la fiancée de Lammermoor" d'après Walter Scott, musée des Beaux-Arts de Tours, zoom et détail

L'affiche de l'expo, tableau signé Emile Signol "La folie de la fiancée de Lammermoor" d'après Walter Scott, musée des Beaux-Arts de Tours, zoom et détail

Deux magnifiques oeuvres d'Eugène Delacroix, en haut "Desdémone maudite par son père" 1852, musée des Beaux-Arts de Reims et détail; en bas "Roméo et Juliette devant le tombeau des Capulets" vers 1854, musée national Eugène Delacroix de ParisDeux magnifiques oeuvres d'Eugène Delacroix, en haut "Desdémone maudite par son père" 1852, musée des Beaux-Arts de Reims et détail; en bas "Roméo et Juliette devant le tombeau des Capulets" vers 1854, musée national Eugène Delacroix de Paris
Deux magnifiques oeuvres d'Eugène Delacroix, en haut "Desdémone maudite par son père" 1852, musée des Beaux-Arts de Reims et détail; en bas "Roméo et Juliette devant le tombeau des Capulets" vers 1854, musée national Eugène Delacroix de Paris

Deux magnifiques oeuvres d'Eugène Delacroix, en haut "Desdémone maudite par son père" 1852, musée des Beaux-Arts de Reims et détail; en bas "Roméo et Juliette devant le tombeau des Capulets" vers 1854, musée national Eugène Delacroix de Paris

Charles Porphyre et Alexandre Desains "Femme asphyxiée" 1822 du palais des Beaux-Arts de Lille

Charles Porphyre et Alexandre Desains "Femme asphyxiée" 1822 du palais des Beaux-Arts de Lille

A suivre ...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article