Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON REFAIT L'EXPO ...

INGRES au PRADO

 

Premier volet de ma balade espagnole qui commence par l'éternel museo del PRADO !

INGRES au PRADO
INGRES au PRADOINGRES au PRADO
INGRES au PRADO

 

Pas de photos autorisées au Prado sauf dans le hall d'entrée.

INGRES au PRADO
Entrée de l'exposition INGRES
Entrée de l'exposition INGRESEntrée de l'exposition INGRES

Entrée de l'exposition INGRES

 

L'expo INGRES a été organisée en collaboration avec le musée du LOUVRE et le musée INGRES de Montauban. Je ne suis jamais allé à Montauban malheureusement, par contre le Louvre, je connais un peu ;)

 

Le Louvre est d'ailleurs très présent en ce moment lors de mes visites, avec cette expo Ingres mais aussi avec les femmes de Rome à la CaixaForum (article à venir), les visages de l'effroi au musée de la Vie Romantique ...

Velazquez, Prado

 

Cette expo INGRES vient aussi en résonance à l'expo VELAZQUEZ du Grand Palais en 2015.

D'autres collaborations entre le Louvre et le Prado sont aussi en préparation, à commencer par la nouvelle expo du Prado consacrée à Georges DE LA TOUR !

INGRES au PRADO

 

Voici quelques souvenirs de mes visites au musée du LOUVRE où j'ai photographié des tableaux présents ici à Madrid.

Roger délivrant Angélique

Roger délivrant Angélique

A droite, "Angélique" étude pour "Roger délivrant Angélique" A droite, "Angélique" étude pour "Roger délivrant Angélique"

A droite, "Angélique" étude pour "Roger délivrant Angélique"

 

Dans la même salle de l'exposition se trouve les Odalisques !

"Une Odalisque, dite La Grande Odalisque" 1814, salon de 1819
"Une Odalisque, dite La Grande Odalisque" 1814, salon de 1819
"Une Odalisque, dite La Grande Odalisque" 1814, salon de 1819

"Une Odalisque, dite La Grande Odalisque" 1814, salon de 1819

Bien qu'oriental par le thème et le décor, ce nu - le plus célèbre d'Ingres - commandé par Caroline Murat, reine de Naples, est hérité d'une longue tradition, qui va des nymphes antiques, des nus de Giorgione ou de Titien à Canova.
Cette longue forme souple, sans lumière ni ombre, vit par le rythme de ses contours qui méprisent la vérité anatomique (épine dorsale trop longue, sein déplacé) au profit d'un art abstrait et intemporel.
Ce tableau devait être le pendant d'un premier nu, dit La Dormeuse de Naples, vendu à Murat en 1809, qui a disparu.

Carton du Louvre

Odalisque en grisaille du MET

Egalement présente dans la salle, cette superbe "Odalisque en grisaille" du Metropolitan Museum of Art de New-York déjà croisée lors de la fameuse expo "Picasso et ses Maitres" au Grand Palais en 2008 (tableau que je n'ai pu photographier dans aucun des 2 cas).

Le Songe d'Ossian

Autre tableau que je n'ai pas pu prendre et dont j'ai déjà parlé dans l'article sur le musée de la Vie Romantique, "Le Songe d'Ossian" du musée de Montauban.

Vues du Louvre avec plusieurs (petits) tableaux d'Ingres

Vues du Louvre avec plusieurs (petits) tableaux d'Ingres

 

La dernière salle de l'expo du Prado est magnifique et est centrée principalement sur le tableau "Le bain turc" et ses "études"

INGRES au PRADO
Le bain turc
Le bain turc
Le bain turc

Le bain turc

"La Baigneuse" dite "Baigneuse Valpinçon" 1808

"La Baigneuse" dite "Baigneuse Valpinçon" 1808

Connue sous le nom de Valpinçon, un de ses anciens possesseurs, cette Baigneuse constitua, en 1808, l' "envoi de Rome" à Paris de l'artiste, alors Pensionnaire à l'Académie de France.
Elle marque , chez Ingres, le point de départ d'une fameuse série de nus féminins.

Carton du Louvre

A gauche "La Baigneuse" 1808 et à droite "La Petite Baigneuse, intérieur de harem" 1828A gauche "La Baigneuse" 1808 et à droite "La Petite Baigneuse, intérieur de harem" 1828

A gauche "La Baigneuse" 1808 et à droite "La Petite Baigneuse, intérieur de harem" 1828

 

Autres tableaux de l'exposition du Prado qui ne sont pas au Louvre mais que j'ai eu la chance de voir au Petit Palais

"François Ier reçoit les derniers soupirs de Léonard de Vinci" du Petit Palais, 1818

"François Ier reçoit les derniers soupirs de Léonard de Vinci" du Petit Palais, 1818

 

Également présent à Madrid, ce fameux tableau, le "Portrait de Madame de Senonnes" du musée des Beaux-Arts de Nantes, présenté au Petit Palais en 2015.

INGRES au PRADO
INGRES au PRADO
INGRES au PRADO

 

Je pourrais parler pendant des heures (ou presque !) de ce tableau en prenant en référence le livre de Louis Aragon "Henri Matisse, roman", livre extraordinaire où Aragon décrit le tableau et la fascination de Matisse pour celui-ci. Je ferai à l'occasion un article spécifique sur le sujet un de ces quatre ...

 

Également du musée de Nantes, ce portrait de James Tissot "Portrait de Madame de Senonnes", copie en grisaille d'après Ingres de 1899.

INGRES au PRADO
INGRES au PRADO

 

Petit tour rapide au Prado pour finir ma visite, au dernier étage où se trouvent de nouvelles salles consacrées à Francesco de GOYA (où l'on retrouve des œuvres de l'exposition "Goya in Madrid" de l'année dernière)

INGRES au PRADO
INGRES au PRADO
INGRES au PRADOINGRES au PRADO
INGRES au PRADO
INGRES au PRADOINGRES au PRADO
INGRES au PRADO
INGRES au PRADO
INGRES au PRADOINGRES au PRADO
Ce magnifique tableau était présent dans la dernière salle de l'exposition "Goya in Madrid" en 2015

Ce magnifique tableau était présent dans la dernière salle de l'exposition "Goya in Madrid" en 2015

 

Fin de la visite au Prado.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article