Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON REFAIT L'EXPO ...

PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso

Belle exposition croisée entre GIACOMETTI et PICASSO dans le marais à Paris.
PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso

Ci-dessus, les deux œuvres centrales de l'exposition, situées en bas de l'escalier d'honneur de l'hôtel Salé :

"Homme qui marche II" plâtre de 1960 de Giacometti de la Fondation Giacometti de Paris et

"L’ombre ou La chambre à coucher de l’artiste dans sa villa La Californie" Vallauris, 29 Décembre 1953 de Picasso du musée Picasso.

Sauf indication, toutes les œuvres de Giacometti sont de la Fondation Alberto et Annette Giacometti de Paris et celles de Picasso sont du musée Picasso de Paris.

Première salle
Première sallePremière salle

Première salle

PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
Ci-dessus de gauche à droite, Alberto Giacometti "Autoportrait" 1921 de Zurich et Pablo Picasso "Autoportrait" de fin 1901Ci-dessus de gauche à droite, Alberto Giacometti "Autoportrait" 1921 de Zurich et Pablo Picasso "Autoportrait" de fin 1901
Ci-dessus de gauche à droite, Alberto Giacometti "Autoportrait" 1921 de Zurich et Pablo Picasso "Autoportrait" de fin 1901

Ci-dessus de gauche à droite, Alberto Giacometti "Autoportrait" 1921 de Zurich et Pablo Picasso "Autoportrait" de fin 1901

Cet autoportrait a déjà été vu au Grand Palais pour l'exposition Picasso Mania en 2015.

En haut, bronze de Giacometti "Composition (dite cubiste II)" vers 1927
En haut, bronze de Giacometti "Composition (dite cubiste II)" vers 1927En haut, bronze de Giacometti "Composition (dite cubiste II)" vers 1927

En haut, bronze de Giacometti "Composition (dite cubiste II)" vers 1927

PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
 Giacometti "Femme cuillère" 1927, état 1953

Giacometti "Femme cuillère" 1927, état 1953

"Trois figures sous un arbre"
"Trois figures sous un arbre"
"Trois figures sous un arbre"

"Trois figures sous un arbre"

En haut Giacometti "Homme (Apollon)" 1929 à côté du "projet pour un monument à Apollinaire"
En haut Giacometti "Homme (Apollon)" 1929 à côté du "projet pour un monument à Apollinaire"En haut Giacometti "Homme (Apollon)" 1929 à côté du "projet pour un monument à Apollinaire"

En haut Giacometti "Homme (Apollon)" 1929 à côté du "projet pour un monument à Apollinaire"

En haut Picasso "La guitare" 1913; ci-dessus Picasso "Figure, projet pour un monument à Apollinaire" 1927En haut Picasso "La guitare" 1913; ci-dessus Picasso "Figure, projet pour un monument à Apollinaire" 1927
En haut Picasso "La guitare" 1913; ci-dessus Picasso "Figure, projet pour un monument à Apollinaire" 1927

En haut Picasso "La guitare" 1913; ci-dessus Picasso "Figure, projet pour un monument à Apollinaire" 1927

Giacometti "Cube" 1933-1934, plâtre du centre Pompidou
Giacometti "Cube" 1933-1934, plâtre du centre Pompidou

Giacometti "Cube" 1933-1934, plâtre du centre Pompidou

A droite, Picasso "Figure" 1927; à gauche sculptures de GiacomettiA droite, Picasso "Figure" 1927; à gauche sculptures de Giacometti

A droite, Picasso "Figure" 1927; à gauche sculptures de Giacometti

Nouvelle salle
En haut, Picasso "Crâne, oursins et lampe sur une table" [Antibes - Paris], 27 novembre 1946 et "Pichet et squellette" Paris, 18 février 1945; ci-dessus de gauche à droite Picasso "Tête de mort" Paris, 1943, "La mort de Casagemas" Paris, été 1901 et Giacometti "Braque sur son lit de mort" après le 31 août 1963
En haut, Picasso "Crâne, oursins et lampe sur une table" [Antibes - Paris], 27 novembre 1946 et "Pichet et squellette" Paris, 18 février 1945; ci-dessus de gauche à droite Picasso "Tête de mort" Paris, 1943, "La mort de Casagemas" Paris, été 1901 et Giacometti "Braque sur son lit de mort" après le 31 août 1963 En haut, Picasso "Crâne, oursins et lampe sur une table" [Antibes - Paris], 27 novembre 1946 et "Pichet et squellette" Paris, 18 février 1945; ci-dessus de gauche à droite Picasso "Tête de mort" Paris, 1943, "La mort de Casagemas" Paris, été 1901 et Giacometti "Braque sur son lit de mort" après le 31 août 1963 En haut, Picasso "Crâne, oursins et lampe sur une table" [Antibes - Paris], 27 novembre 1946 et "Pichet et squellette" Paris, 18 février 1945; ci-dessus de gauche à droite Picasso "Tête de mort" Paris, 1943, "La mort de Casagemas" Paris, été 1901 et Giacometti "Braque sur son lit de mort" après le 31 août 1963

En haut, Picasso "Crâne, oursins et lampe sur une table" [Antibes - Paris], 27 novembre 1946 et "Pichet et squellette" Paris, 18 février 1945; ci-dessus de gauche à droite Picasso "Tête de mort" Paris, 1943, "La mort de Casagemas" Paris, été 1901 et Giacometti "Braque sur son lit de mort" après le 31 août 1963

Place centrale
Place centralePlace centralePlace centrale

Place centrale

En haut de l'escalier ...
En haut de l'escalier ...

En haut de l'escalier ...

Giacometti "Grande femme assise" bronze de 1958

Giacometti "Grande femme assise" bronze de 1958

Nouvelle salle
Vues de la salle "Eros et Thanatos"
Vues de la salle "Eros et Thanatos"Vues de la salle "Eros et Thanatos"

Vues de la salle "Eros et Thanatos"

De gauche à droite, Picasso "Grand nu au fauteuil rouge" 1929 et "Le baiser" Juan-les-Pins, été 1925De gauche à droite, Picasso "Grand nu au fauteuil rouge" 1929 et "Le baiser" Juan-les-Pins, été 1925

De gauche à droite, Picasso "Grand nu au fauteuil rouge" 1929 et "Le baiser" Juan-les-Pins, été 1925

Lors de l'exposition "Picasso et ses maîtres" en 2008-2009 au Grand Palais, cette toile "Grand nu au fauteuil rouge" a été comparée à "l'Odalisque au tambourin" de Matisse et à "Madame Moitessier" d'Ingres de la National Gallery, comme décrit dans l'article ci-dessous ('bleudecobalt').

En visite à la National Gallery de Londres récemment, je n'ai pas pu voir cette Madame Moitessier" d'Ingres car elle est exposée en ce moment au musée d'Orsay pour l'exposition "Second Empire" (où je l'ai admirée au moins deux fois et encore une autre fois au Prado de Madrid début 2016 ;).

Je n'ai jamais vu "l'Odalisque au tambourin" de  Matisse du MoMA de New-York (je ne désespère pas d'y aller un jour) qui figure en couverture du livre "Henri Matisse, roman" d'Aragon dont je parlais dans l'article sur "Mme de Senonnes" !

Nouvelles salles
PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
En haut de gauche à droite, Picasso "Femme assise dans un fauteuil rouge" Boisgeloup, 1932 et "Femme lançant une pierre" Paris, 8 mars 1931; Ci-dessus "Figures au bord de la mer" 12 janvier 1931En haut de gauche à droite, Picasso "Femme assise dans un fauteuil rouge" Boisgeloup, 1932 et "Femme lançant une pierre" Paris, 8 mars 1931; Ci-dessus "Figures au bord de la mer" 12 janvier 1931
En haut de gauche à droite, Picasso "Femme assise dans un fauteuil rouge" Boisgeloup, 1932 et "Femme lançant une pierre" Paris, 8 mars 1931; Ci-dessus "Figures au bord de la mer" 12 janvier 1931

En haut de gauche à droite, Picasso "Femme assise dans un fauteuil rouge" Boisgeloup, 1932 et "Femme lançant une pierre" Paris, 8 mars 1931; Ci-dessus "Figures au bord de la mer" 12 janvier 1931

En haut de gauche à droite, Giacometti "Femme égorgée" 1933, centre Pompidou et "Pointe à l'oeil" 1931-1932; ci-dessus, Picasso "La crucifixion" Paris, 7 février 1930En haut de gauche à droite, Giacometti "Femme égorgée" 1933, centre Pompidou et "Pointe à l'oeil" 1931-1932; ci-dessus, Picasso "La crucifixion" Paris, 7 février 1930
En haut de gauche à droite, Giacometti "Femme égorgée" 1933, centre Pompidou et "Pointe à l'oeil" 1931-1932; ci-dessus, Picasso "La crucifixion" Paris, 7 février 1930

En haut de gauche à droite, Giacometti "Femme égorgée" 1933, centre Pompidou et "Pointe à l'oeil" 1931-1932; ci-dessus, Picasso "La crucifixion" Paris, 7 février 1930

PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
A gauche "La suppliante" Paris, le 18 décembre 1937 et à droite "Portrait de Dora Maar" Paris, 1937A gauche "La suppliante" Paris, le 18 décembre 1937 et à droite "Portrait de Dora Maar" Paris, 1937

A gauche "La suppliante" Paris, le 18 décembre 1937 et à droite "Portrait de Dora Maar" Paris, 1937

Ce tableau reprend le thème de la mère qui implore et évoque la figure de droite de « Guernica » dont les bras sont dressés dans une pose pathétique.
La guerre d’Espagne assombrit l’humeur de Picasso qui veut exprimer la douleur des mères qui ne peuvent que supplier.

On dit aussi que Dora Maar était d’humeur inégale et par ses pleurs prenait souvent une attitude suppliante.

Commentaire de "La suppliante"

En haut de gauche à droite, Picasso "Femme au chapeau bleu" Paris, 3 octobre 1939 et "Tête de femme" Royan, 4 octobre 1939
En haut de gauche à droite, Picasso "Femme au chapeau bleu" Paris, 3 octobre 1939 et "Tête de femme" Royan, 4 octobre 1939En haut de gauche à droite, Picasso "Femme au chapeau bleu" Paris, 3 octobre 1939 et "Tête de femme" Royan, 4 octobre 1939

En haut de gauche à droite, Picasso "Femme au chapeau bleu" Paris, 3 octobre 1939 et "Tête de femme" Royan, 4 octobre 1939

"Portrait de Dora Maar" Paris, à gauche tableau du 1er octobre 1937 et à droite du 23 novembre 1937"Portrait de Dora Maar" Paris, à gauche tableau du 1er octobre 1937 et à droite du 23 novembre 1937

"Portrait de Dora Maar" Paris, à gauche tableau du 1er octobre 1937 et à droite du 23 novembre 1937

PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
Vues des sculptures
Vues des sculptures

Vues des sculptures

Nouvelle salle
Vues de la salle
Vues de la salle

Vues de la salle

Ci-dessus au milieu Giacometti "Tête de cheval" 1951 de la Reina Sofia de Madrid et photo de Man Ray "Picasso avec son lévrier afghan sur la plage de Golfe-Juan" en été 1937; en bas Picasso "Chat saisissant un oiseau" Paris, 22 avril 1939
Ci-dessus au milieu Giacometti "Tête de cheval" 1951 de la Reina Sofia de Madrid et photo de Man Ray "Picasso avec son lévrier afghan sur la plage de Golfe-Juan" en été 1937; en bas Picasso "Chat saisissant un oiseau" Paris, 22 avril 1939Ci-dessus au milieu Giacometti "Tête de cheval" 1951 de la Reina Sofia de Madrid et photo de Man Ray "Picasso avec son lévrier afghan sur la plage de Golfe-Juan" en été 1937; en bas Picasso "Chat saisissant un oiseau" Paris, 22 avril 1939
Ci-dessus au milieu Giacometti "Tête de cheval" 1951 de la Reina Sofia de Madrid et photo de Man Ray "Picasso avec son lévrier afghan sur la plage de Golfe-Juan" en été 1937; en bas Picasso "Chat saisissant un oiseau" Paris, 22 avril 1939

Ci-dessus au milieu Giacometti "Tête de cheval" 1951 de la Reina Sofia de Madrid et photo de Man Ray "Picasso avec son lévrier afghan sur la plage de Golfe-Juan" en été 1937; en bas Picasso "Chat saisissant un oiseau" Paris, 22 avril 1939

En Espagne les républicains sont tombés face aux franquistes.
Hitler est entré à Prague.
La mère de Picasso est morte au début de l’année.
Des images de violence et de mort surgissent dans la peinture de Picasso.
L’animal griffu au pelage maculé de boue qui tient entre ses dents l’oiseau sanglant qui s’égosille et bat de l’aile est l’image de toutes les violences brisant les faibles et les innocents.
La raison du plus fort est toujours la meilleure.

Commentaire de "Chat saisissant un oiseau"

En haut Giacometti "Le chien" 1951 de la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence, puis Picasso "Chat" Paris, 1943 et "La Chèvre" Vallauris, 1950
En haut Giacometti "Le chien" 1951 de la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence, puis Picasso "Chat" Paris, 1943 et "La Chèvre" Vallauris, 1950En haut Giacometti "Le chien" 1951 de la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence, puis Picasso "Chat" Paris, 1943 et "La Chèvre" Vallauris, 1950

En haut Giacometti "Le chien" 1951 de la Fondation Maeght de Saint-Paul de Vence, puis Picasso "Chat" Paris, 1943 et "La Chèvre" Vallauris, 1950

Giacometti "Homme à mi-corps" 1965 et "Nu debout sur socle cubique" 1953

Giacometti "Homme à mi-corps" 1965 et "Nu debout sur socle cubique" 1953

Dernières salles

Alors que tout va mal en France et dans le monde, Picasso, accablé, réagit par le travail. Pour lui mieux vaut peindre quelque chose que de ne rien faire du tout.

Il dira « Mois je commençais une tableau comme ça me venait. Je me disais : même si ça ne conduit nulle part tu auras fabriqué un petit quelque chose »

Il peint ce nu avec des rythmes triangulaires, nu enfermé dans une pièce qui semble se rétrécir comme un cercueil.

Commentaire pour "Grand nu couché"

En haut Picasso "Grand nu couché" 1943; ci-dessus de gauche à droite, Giacometti "Caroline en larmes" 1962 et Picasso "L’enfant aux colombes" 1943
En haut Picasso "Grand nu couché" 1943; ci-dessus de gauche à droite, Giacometti "Caroline en larmes" 1962 et Picasso "L’enfant aux colombes" 1943En haut Picasso "Grand nu couché" 1943; ci-dessus de gauche à droite, Giacometti "Caroline en larmes" 1962 et Picasso "L’enfant aux colombes" 1943

En haut Picasso "Grand nu couché" 1943; ci-dessus de gauche à droite, Giacometti "Caroline en larmes" 1962 et Picasso "L’enfant aux colombes" 1943

Un gros bébé joufflu, presque hydrocéphale, est assis par terre dans l’ombre, tenant son hochet à la main.
En riant Picasso disait « Nous l’avons appelé Churchill ».
L’espace en coin est resserré, oppressant, écrasé par le poids du plafond noir.
Une lumière, qui projette sur le mur l’ombre portée de la chaise, éclaire vivement deux oiseaux blancs, symbole d’espoir aux jours sombres de l’occupation allemande.
Souvenir d’enfance : le père de l’artiste peignait indéfiniment des pigeons.
Les pigeons, sous le pinceau de l’artiste, deviendront l’image emblématique universellement connue : la colombe de la paix.

Commentaire pour "L’enfant aux colombes"

Picasso "Paul en arlequin" Paris, 1924
Picasso "Paul en arlequin" Paris, 1924

Picasso "Paul en arlequin" Paris, 1924

Ci-dessus à gauche, Giacometti "Femme de Venise V", à droite "Buste d'homme au chantail" vers 1953
Ci-dessus à gauche, Giacometti "Femme de Venise V", à droite "Buste d'homme au chantail" vers 1953Ci-dessus à gauche, Giacometti "Femme de Venise V", à droite "Buste d'homme au chantail" vers 1953

Ci-dessus à gauche, Giacometti "Femme de Venise V", à droite "Buste d'homme au chantail" vers 1953

Main et têtes
Main et têtes

Main et têtes

Ci-dessus, Dora Maar "Différents états de Guernica en cours d'exécution dans l'atelier des Grands-Augustins", Paris, en mai 1937
Ci-dessus, Dora Maar "Différents états de Guernica en cours d'exécution dans l'atelier des Grands-Augustins", Paris, en mai 1937

Ci-dessus, Dora Maar "Différents états de Guernica en cours d'exécution dans l'atelier des Grands-Augustins", Paris, en mai 1937

PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
"Les Baigneurs" de Picasso, été 1956"Les Baigneurs" de Picasso, été 1956
"Les Baigneurs" de Picasso, été 1956

"Les Baigneurs" de Picasso, été 1956

PICASSO - GIACOMETTI au musée PicassoPICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
PICASSO - GIACOMETTI au musée Picasso
Sortie de l'expo !

Sortie de l'expo !

Pour finir, ci-dessous des figures très intéressantes trouvées dans le dossier pédagogique de l'exposition.

La constellation suivante a vocation à présenter les principaux mouvements d'avant-gardes qui ont animé la vie culturelle et artistique à Paris au début du XXè siècle et que Picasso et Giacometti ont côtoyés, voire initiés.

Extrait du dossier pédagogique de l'expo

Constellation "Le Paris des avant-gardes"

Constellation "Le Paris des avant-gardes"

L'objectif de cette constellation ci-après est de proposer, non pas un panorama exhaustif du mouvement surréaliste, mais une représentation des acteurs incontournables de cette période telle qu'elle a été vécue par Picasso et Giacometti à Paris dès le milieu des années 1920.

Extrait du dossier pédagogique de l'expo

Constellation "La période surréalistes dès 1924 à Paris"

Constellation "La période surréalistes dès 1924 à Paris"

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article