LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle

Publié le 2 Août 2017

 

Ré ouverture des salles de la peinture française du 17e siècle au niveau 2 de l'aile Sully

 

En novembre dernier (2016) et après plusieurs mois (voire années !) de fermeture, les salles de l'étage 2 de l'aile Sully ont été à nouveau ré-ouvertes pour notre plus grand plaisir.

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle

On ne verra donc plus ce plan du 2ème étage ("salles fermées" dans l'aile Sully) de juillet 2016.

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle

Qui est comme ci-dessous actuellement (juillet 2017)

 

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle

Où l'on voit bien la progression des travaux dans les salles de la peinture flamande et hollandaise sur l'aile Richelieu.

La première salle est consacrée à Eustache LE SUEUR

 

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle

 

La Vie de saint Bruno

La salle est consacrée à la Vie de saint Bruno, le cycle peint pour le cloître de la Chartreuse de Paris, et que Diderot réclamait à grands cris : « où est la Vie de saint Bruno ? ». La voici retrouvée.

Louvre

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècleLOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècleLOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle

 

Les décors de l’Hôtel Lambert par Le Sueur

Dans la salle suivante, consacrée à l’atticisme, ce classicisme raffiné du milieu du siècle à Paris, on admirera une partie des décors de l’Hôtel Lambert, cabinet de l’Amour et chambre des Muses où Le Sueur a eu une grande part.

Louvre

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècleLOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècleLOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle

 

Chefs-d’œuvre des frères Le Nain et de Georges de La Tour

On s’arrêtera dans la salle suivante devant les œuvres des frères Le Nain, notamment la Charette et la Forge, non loin du Repas de paysans et des Pèlerins d’Emmaüs, quatre œuvres qui font la part belle aux enfants. Une cimaise entière est dédiée aux chefs-d’œuvre de La Tour, dont le Louvre s’enorgueillit, enfin présentés tous ensemble.

Louvre

 

Superbe salle dédiée à Georges de La Tour

 

 

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
En haut "L'Adoration des bergers" vers 1645 puis de gauche à droite "La Madeleine à la veilleuse" vers 1640 - 1645 et "L'Éducation de la Vierge" vers 1650
En haut "L'Adoration des bergers" vers 1645 puis de gauche à droite "La Madeleine à la veilleuse" vers 1640 - 1645 et "L'Éducation de la Vierge" vers 1650En haut "L'Adoration des bergers" vers 1645 puis de gauche à droite "La Madeleine à la veilleuse" vers 1640 - 1645 et "L'Éducation de la Vierge" vers 1650

En haut "L'Adoration des bergers" vers 1645 puis de gauche à droite "La Madeleine à la veilleuse" vers 1640 - 1645 et "L'Éducation de la Vierge" vers 1650

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle

Je n'ai pas pris de photos des Frères Le Nain (la prochaine  fois !!), j'ai juste quelques photos de la salle.

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle

Par contre, Philippe de Champaigne est mis à l'honneur dans ces salles !

 

 

Ci-dessus en bas à gauche, Philippe de CHAMPAIGNE "Ex-voto" de 1662

Ci-dessus en bas à gauche, Philippe de CHAMPAIGNE "Ex-voto" de 1662

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
Vues de la salle
Vues de la salleVues de la salle

Vues de la salle

En haut "Portrait d'homme" 1650; ci-dessus à gauche "Portrait de deux hommes" 1656 tous les deux de Philippe de Champaigne et à droite "Portrait d'homme" vers 1642 d'Eustache Le Sueur
En haut "Portrait d'homme" 1650; ci-dessus à gauche "Portrait de deux hommes" 1656 tous les deux de Philippe de Champaigne et à droite "Portrait d'homme" vers 1642 d'Eustache Le Sueur

En haut "Portrait d'homme" 1650; ci-dessus à gauche "Portrait de deux hommes" 1656 tous les deux de Philippe de Champaigne et à droite "Portrait d'homme" vers 1642 d'Eustache Le Sueur

Deux très grands formats d'Eustache LE SUEUR & Philippe de CHAMPAIGNE
Deux très grands formats d'Eustache LE SUEUR & Philippe de CHAMPAIGNE
Deux très grands formats d'Eustache LE SUEUR & Philippe de CHAMPAIGNE

Deux très grands formats d'Eustache LE SUEUR & Philippe de CHAMPAIGNE

Les  "Cènes" de Philippe de CHAMPAIGNE
Les  "Cènes" de Philippe de CHAMPAIGNE

Les "Cènes" de Philippe de CHAMPAIGNE

 

Monumentales scènes de bataille


Dans la salle Le Brun, c'est de nouveau le monumental qui est à l'honneur avec les immenses compositions de l'Histoire d'Alexandre, qui font pénétrer le visiteur, comme en technicolor, au cœur des batailles antiques.
Mais la nouveauté de cette salle, c'est bien la toile d'Adam François Van der Meulen, le Siège de Luxembourg, peinte pour Louis XIV à Marly et restaurée il y a dix ans, mais qui n'avait pas encore trouvé une place dans le parcours. La touche juste et précise, le souffle du vaste paysage, la richesse du coloris avec cette dominante bleu-lapis, éblouiront les visiteurs, en s'harmonisant à merveille avec les compositions de Le Brun peintes pour Fouquet et pour Louis XIV.

Louvre

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle

 

Charles Le Brun

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
Formats immenses !
Formats immenses !

Formats immenses !

"Alexandre et Porus" vers 1665-1673
"Alexandre et Porus" vers 1665-1673
"Alexandre et Porus" vers 1665-1673

"Alexandre et Porus" vers 1665-1673

 

Ce tableau a les mesures suivantes : H. : 4,70 m. ; L. : 12,64 m. , comme la plupart des tableaux de cette salle.

Modèle d’une pièce de tapisserie tissée à la manufacture des Gobelins à Paris.
Le cycle d’Alexandre le Grand montre la conquête de l’Empire perse jusqu’aux confins de l’Inde. Dans cette composition, Alexandre se montre magnanime avec le roi indien Porus qu’il vient de vaincre : il lui rend ses États. On aperçoit les éléphants de Porus abattus dans le fond de la composition.

Collection de Louis XIV, 1673
Département des Peintures

Cartel du Louvre

"Le Passage du Granique" 1665"Le Passage du Granique" 1665
"Le Passage du Granique" 1665

"Le Passage du Granique" 1665

Tableau du haut "La Mort de Méléagre" vers 1658
Tableau du haut "La Mort de Méléagre" vers 1658

Tableau du haut "La Mort de Méléagre" vers 1658

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
"La Bataille d'Arbèles" 1669
"La Bataille d'Arbèles" 1669
"La Bataille d'Arbèles" 1669

"La Bataille d'Arbèles" 1669

"Entrée d’Alexandre à Babylone ou Le Triomphe d’Alexandre" 1665 (taille H. : 4,50 m. ; L. : 7,07 m)

"Entrée d’Alexandre à Babylone ou Le Triomphe d’Alexandre" 1665 (taille H. : 4,50 m. ; L. : 7,07 m)

Sur ces photos de "Alexandre et Porus", on devine l'assemblage des différents panneaux du chef d'oeuvre !
Sur ces photos de "Alexandre et Porus", on devine l'assemblage des différents panneaux du chef d'oeuvre !

Sur ces photos de "Alexandre et Porus", on devine l'assemblage des différents panneaux du chef d'oeuvre !

 

Jean Jouvenet

 

 

Vue des tableaux d'une taille monumentaleVue des tableaux d'une taille monumentale

Vue des tableaux d'une taille monumentale

En haut "La Pêche miraculeuse" 1706, en bas à droite "La Descente de croix" 1697
En haut "La Pêche miraculeuse" 1706, en bas à droite "La Descente de croix" 1697En haut "La Pêche miraculeuse" 1706, en bas à droite "La Descente de croix" 1697

En haut "La Pêche miraculeuse" 1706, en bas à droite "La Descente de croix" 1697

Fait partie d’une série de quatre tableaux qui décorait le chœur de l’église Saint-Martin-des-Champs, à Paris.
Le sujet est tiré des Évangiles : Jésus invite Pierre et ses compagnons qui exerçaient le métier de pêcheur à abandonner leurs filets pour le suivre et devenir pêcheurs d’âmes. Pour représenter avec justesse les poissons amoncelés, l’artiste a fait le voyage jusqu’au port de Dieppe afin de s’inspirer d’un modèle réel.

Saisie révolutionnaire à l’église Saint-Martin-des-Champs de Paris, 1793
Département des Peintures

Cartel de "La Pêche miraculeuse"

Charles de LA FOSSE "L'Adoration des mages" 1715

Charles de LA FOSSE "L'Adoration des mages" 1715

 

Les peintres de Louis XIV


Les peintures de Le Brun sont encore l'un des points forts de la dernière salle du parcours, celle des Peintres de Louis XIV : on y découvre, pour la première fois présenté au public, un tableau dont on avait perdu la trace : le Christ au jardin des oliviers. Il a été retrouvé au cours des recherches effectuées pour l'exposition Charles Le Brun au Louvre-Lens et sa restauration vient tout juste de s’achever.

Louvre

LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
LOUVRE - Aile Sully salles des peintures françaises du 17e siècle
Ci-dessus, Pierre Mignard "La Délivrance d'Andromède" 1679
Ci-dessus, Pierre Mignard "La Délivrance d'Andromède" 1679Ci-dessus, Pierre Mignard "La Délivrance d'Andromède" 1679
Ci-dessus, Pierre Mignard "La Délivrance d'Andromède" 1679

Ci-dessus, Pierre Mignard "La Délivrance d'Andromède" 1679

 

 

Fin de la balade au Louvre !

Rédigé par Franck Soutgall

Publié dans #Paris, #Louvre, #Musée

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article