Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON REFAIT L'EXPO ...

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition

 

Suite et fin de l'exposition GAUGUIN en finissant par la première partie de l'expo !

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
Toujours la foule au Grand Palais
Toujours la foule au Grand Palais

Toujours la foule au Grand Palais

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition

Paul Gauguin
"Nature morte au profil de Laval"

1886 - Indianapolis Museum of Art

Edgar Degas
"Répétition d’un ballet sur la scène"

1874 - Musée d’Orsay

Camille Pissarro et Paul Gauguin
"Double portrait de Gauguin par Pissarro
et Pissarro par Gauguin"

vers 1880-1883 - Musée d’Orsay

Paul Gauguin
"Cadre aux deux « G » entrelacés"

entre 1880 et 1885 - Musée d’Orsay

 

En haut, Camille PISSARRO "La Bergère, dit aussi La Jeune Fille à la baguette ou Paysanne assise" 1881, Musée d’Orsay qui était l'affiche de l'exposition PISSARRO récemment au musée Marmottan-Monet !
En haut, Camille PISSARRO "La Bergère, dit aussi La Jeune Fille à la baguette ou Paysanne assise" 1881, Musée d’Orsay qui était l'affiche de l'exposition PISSARRO récemment au musée Marmottan-Monet !En haut, Camille PISSARRO "La Bergère, dit aussi La Jeune Fille à la baguette ou Paysanne assise" 1881, Musée d’Orsay qui était l'affiche de l'exposition PISSARRO récemment au musée Marmottan-Monet !

En haut, Camille PISSARRO "La Bergère, dit aussi La Jeune Fille à la baguette ou Paysanne assise" 1881, Musée d’Orsay qui était l'affiche de l'exposition PISSARRO récemment au musée Marmottan-Monet !

"Fête Gloanec" 1888, Orléans, musée des Beaux-Arts
"Fête Gloanec" 1888, Orléans, musée des Beaux-Arts

"Fête Gloanec" 1888, Orléans, musée des Beaux-Arts

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition

"Fleurs, nature morte, dit aussi Intérieur du peintre, rue Carcel" 1881

Oslo, The National Museum of Art

"Portrait de femme à la nature morte
de Cézanne" 1890

The Art Institute of Chicago

"Nature morte à la coupe en céramique" 1888

États-Unis, collection particulière

 

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
En haut "Le Chapeau rouge" 1886, Santa Monica, courtesy of The Kelton Foundation
En haut "Le Chapeau rouge" 1886, Santa Monica, courtesy of The Kelton FoundationEn haut "Le Chapeau rouge" 1886, Santa Monica, courtesy of The Kelton Foundation

En haut "Le Chapeau rouge" 1886, Santa Monica, courtesy of The Kelton Foundation

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition

[...] Gauguin convoque dans ces toiles son univers personnel, intime. L’objet du quotidien devient protagoniste de la représentation, à part égale avec l’oeuvre d’art. Entre 1880 et 1885, un simple objet familier réapparaît dans plusieurs de ses oeuvres : un récipient en bois identifié comme une chope norvégienne du XVIIIe siècle, ou tine, qui provenait de la famille de Mette.

Dossier de Presse (DP) de l'expo

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
Ci-dessus "L’Atelier de Schuffenecker, dit aussi La famille Schuffenecker" 1889, Musée d’Orsay
Ci-dessus "L’Atelier de Schuffenecker, dit aussi La famille Schuffenecker" 1889, Musée d’Orsay

Ci-dessus "L’Atelier de Schuffenecker, dit aussi La famille Schuffenecker" 1889, Musée d’Orsay

En haut "Les Lavandières à Pont-Aven, dit aussi Lavandières au moulin Simonou" 1886, musée d'Orsay
En haut "Les Lavandières à Pont-Aven, dit aussi Lavandières au moulin Simonou" 1886, musée d'OrsayEn haut "Les Lavandières à Pont-Aven, dit aussi Lavandières au moulin Simonou" 1886, musée d'Orsay

En haut "Les Lavandières à Pont-Aven, dit aussi Lavandières au moulin Simonou" 1886, musée d'Orsay

"La Ronde des petites Bretonnes" 1888, Washington, National Gallery of Art
"La Ronde des petites Bretonnes" 1888, Washington, National Gallery of Art
"La Ronde des petites Bretonnes" 1888, Washington, National Gallery of Art

"La Ronde des petites Bretonnes" 1888, Washington, National Gallery of Art

[...] La mise en pages dynamique de cette scène de danse annonce la gavotte peinte de "La Ronde des petites Bretonnes" : les jeunes filles ne sont plus tournées vers l’intérieur mais forment une ronde serpentine ouverte, une sensation accentuée par la main de la fille du premier plan qui semble venir de lâcher la main d’une autre hors champ.
Cette liberté de composition va de pair avec l’inscription des figures dans le paysage, qui fait momentanément revenir Gauguin à la scène de genre au détriment de son travail sur le motif.

[...]

Dans ce travail récurrent sur la ronde, en céramique, en gravure et même en peinture, Gauguin adopte une approche synthétique, qui passe par la dépersonnalisation des figures : si l’une des jeunes filles de "La Ronde des petites Bretonnes" est blonde, elles portent toutes un même costume, jusqu’au bouquet de fleurs rouges que les deux nous faisant face portent sur le corsage. Ce sont donc le rythme, la composition que privilégie Gauguin, dans une relecture moderne, bretonne et habillée du thème des trois Grâces.

DP de l'expo

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'expositionGAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition

"Paysage, Pont-Aven, dit aussi L’Hiver à Pont-Aven" 1888

Tokyo, National Museum of Western Art

"Bretonne glanant" 1886

Pastel de la National Gallery of Art de Washington

"Dessin pour éventail : petit berger breton" 1888

Collection particulière

 

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
Ci-dessus "Paysannes bretonnes" 1894, musée d’Orsay
Ci-dessus "Paysannes bretonnes" 1894, musée d’Orsay

Ci-dessus "Paysannes bretonnes" 1894, musée d’Orsay

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN et Emile BERNARDGAUGUIN et Emile BERNARD
GAUGUIN et Emile BERNARDGAUGUIN et Emile BERNARD

GAUGUIN et Emile BERNARD

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
"Femme caraïbe" novembre 1889, Collection particulière

"Femme caraïbe" novembre 1889, Collection particulière

Ci-dessus de gauche à droite "Laveuses à Arles, dit aussi Lavandières" 1888, Museo de Bellas Artes de Bilbao et "Lavandières au bord du canal" 1888, New York, Museum of Modern Art
Ci-dessus de gauche à droite "Laveuses à Arles, dit aussi Lavandières" 1888, Museo de Bellas Artes de Bilbao et "Lavandières au bord du canal" 1888, New York, Museum of Modern ArtCi-dessus de gauche à droite "Laveuses à Arles, dit aussi Lavandières" 1888, Museo de Bellas Artes de Bilbao et "Lavandières au bord du canal" 1888, New York, Museum of Modern Art

Ci-dessus de gauche à droite "Laveuses à Arles, dit aussi Lavandières" 1888, Museo de Bellas Artes de Bilbao et "Lavandières au bord du canal" 1888, New York, Museum of Modern Art

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
"Dans les vagues" 1889, The Cleveland Museum of Art

"Dans les vagues" 1889, The Cleveland Museum of Art

Un autre motif récurrent dans l’œuvre de Gauguin est celui qu’on désigne généralement par Ondine, du nom d’une naïade mythique dont le mariage avec un chevalier errant s’achève en tragédie. [...]

"Dans les vagues" a peut-être été conçu comme pendant à La vie et la mort (1889, Mahmoud Khalil Museum, Le Caire), un tableau qui élève au niveau de l’allégorie l’opposition binaire entre les deux femmes. Cette Ondine rousse a été décrite comme la « première icône de l’animalité joyeuse et primitive » de Gauguin et réapparaît avec
des cheveux sombres sur un pastel fragmentaire.

DP de l'expo

Ci-dessus "Les Baigneuses, dit aussi La Plage à Dieppe" 1885, Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek, dépôt du National Gallery of DenmarkCi-dessus "Les Baigneuses, dit aussi La Plage à Dieppe" 1885, Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek, dépôt du National Gallery of Denmark
Ci-dessus "Les Baigneuses, dit aussi La Plage à Dieppe" 1885, Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek, dépôt du National Gallery of Denmark

Ci-dessus "Les Baigneuses, dit aussi La Plage à Dieppe" 1885, Copenhague, Ny Carlsberg Glyptotek, dépôt du National Gallery of Denmark

Ci-dessus au milieu "Les Baigneurs, dit aussi Jeunes baigneurs bretons" 1888, Hamburger Kunsthalle et en bas à droite "La Baignade au moulin du Bois d’Amour, dit aussi Jeunes Bretons au bain" 1886, Hiroshima, Museum of ArtCi-dessus au milieu "Les Baigneurs, dit aussi Jeunes baigneurs bretons" 1888, Hamburger Kunsthalle et en bas à droite "La Baignade au moulin du Bois d’Amour, dit aussi Jeunes Bretons au bain" 1886, Hiroshima, Museum of Art
Ci-dessus au milieu "Les Baigneurs, dit aussi Jeunes baigneurs bretons" 1888, Hamburger Kunsthalle et en bas à droite "La Baignade au moulin du Bois d’Amour, dit aussi Jeunes Bretons au bain" 1886, Hiroshima, Museum of Art
Ci-dessus au milieu "Les Baigneurs, dit aussi Jeunes baigneurs bretons" 1888, Hamburger Kunsthalle et en bas à droite "La Baignade au moulin du Bois d’Amour, dit aussi Jeunes Bretons au bain" 1886, Hiroshima, Museum of ArtCi-dessus au milieu "Les Baigneurs, dit aussi Jeunes baigneurs bretons" 1888, Hamburger Kunsthalle et en bas à droite "La Baignade au moulin du Bois d’Amour, dit aussi Jeunes Bretons au bain" 1886, Hiroshima, Museum of Art

Ci-dessus au milieu "Les Baigneurs, dit aussi Jeunes baigneurs bretons" 1888, Hamburger Kunsthalle et en bas à droite "La Baignade au moulin du Bois d’Amour, dit aussi Jeunes Bretons au bain" 1886, Hiroshima, Museum of Art

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
"Portrait de Jacob Meyer De Haan" 1889, bois de chêne polychromé du National Gallery d'Ottawa et "Portrait de Jacob Meyer De Haan" 1889, aquarelle et crayon sur papier du MoMA de New-York
"Portrait de Jacob Meyer De Haan" 1889, bois de chêne polychromé du National Gallery d'Ottawa et "Portrait de Jacob Meyer De Haan" 1889, aquarelle et crayon sur papier du MoMA de New-York
"Portrait de Jacob Meyer De Haan" 1889, bois de chêne polychromé du National Gallery d'Ottawa et "Portrait de Jacob Meyer De Haan" 1889, aquarelle et crayon sur papier du MoMA de New-York

"Portrait de Jacob Meyer De Haan" 1889, bois de chêne polychromé du National Gallery d'Ottawa et "Portrait de Jacob Meyer De Haan" 1889, aquarelle et crayon sur papier du MoMA de New-York

Un an après la "Nature morte aux fruits" et "Vendanges à Arles", Gauguin réalise, lors de son séjour au Pouldu avec Meyer De Haan, plusieurs portraits du peintre hollandais, dans une attitude qui en fait une possible réinterprétation de la figure féminine traditionnelle de la mélancolie.

[...]

Mais, dans le portrait de son ami, Gauguin a en partie remplacé les fruits, objets de concupiscence, par deux ouvrages à forte portée symbolique posés en évidence sur la table : "le Paradis perdu" de Milton et l’ouvrage de Carlyle, "Sartor Resartus", font allusion à des personnages démoniaques. Le portrait sculpté réalisé au même moment pour orner la cheminée de la salle à manger de l’auberge dialoguait avec l’œuvre peinte.

DP de l'expo

En haut "Nature morte aux fruits" été 1888, Moscou, musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine et en bas à droite "La Vendange ou La Pauvresse, dit aussi Misères humaines" 1888, Charlottenlund, Ordrupgaard
En haut "Nature morte aux fruits" été 1888, Moscou, musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine et en bas à droite "La Vendange ou La Pauvresse, dit aussi Misères humaines" 1888, Charlottenlund, OrdrupgaardEn haut "Nature morte aux fruits" été 1888, Moscou, musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine et en bas à droite "La Vendange ou La Pauvresse, dit aussi Misères humaines" 1888, Charlottenlund, Ordrupgaard

En haut "Nature morte aux fruits" été 1888, Moscou, musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine et en bas à droite "La Vendange ou La Pauvresse, dit aussi Misères humaines" 1888, Charlottenlund, Ordrupgaard

"Ève bretonne" 1889, San Antonio, McNay Art Museum
"Ève bretonne" 1889, San Antonio, McNay Art Museum

"Ève bretonne" 1889, San Antonio, McNay Art Museum

 

La 2ème partie de l'exposition à voir ou revoir ci-dessous.

 

 

Fin de la balade au Grand Palais

GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
GAUGUIN au Grand Palais #2 - 1ère partie de l'exposition
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article