Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON REFAIT L'EXPO ...

La Maison du Jouir de GAUGUIN

La Maison du Jouir de GAUGUIN

 

Pièce principale de l'exposition du Grand Palais, la fameuse MAISON DU JOUIR !!

 

En septembre 1901, Gauguin réalise enfin son souhait de s’installer dans l’archipel reculé des Marquises. Il quitte donc Tahiti pour Hiva Oa et s’installe à Atuona, où il achète une terre et construit avec des matériaux locaux sa maison-atelier. La case est dotée d’un étage auquel on accède par une échelle qui donne sur une chambre à coucher attenante à l’atelier de Gauguin. Sur les murs de l’atelier, Gauguin accroche à la fois ses « documents », reproductions d’œuvres d’art diverses qu’il admirait, et des tirages de sa suite de gravure tardives.

Dossier de presse de l'expo

La Maison du Jouir de GAUGUIN

L’ensemble des éléments subsistant de la Maison du Jouir, panneaux sculptés, Thérèse et le Père Paillard, sont ici présentés ensemble pour la première fois depuis le décès de Gauguin.

DP de l'expo

La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUINLa Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN

L’entrée de la maison est encadrée dans sa partie supérieure par cinq panneaux sculptés polychromés dont le linteau porte l’inscription Maison du Jouir (Paris, musée d’Orsay). Cette association entre reliefs sculptés et bâtiment s’inspire des maisons maories vues par Gauguin au musée d’Auckland en 1895. L’artiste joue sur la symétrie et la gémellité des motifs : les deux têtes placées aux extrémités du linteau rappellent le profil du dieu Taaroa, les deux femmes du montant aux bras levés évoquent des atlantes exotiques, enfin, les deux groupes de trois femmes sur les plinthes semblent se répondre les unes aux autres. Ces plinthes sont dotées de maximes inventées par Gauguin dès 1889-1890 : « Soyez amoureuses, vous serez heureuses » et « Soyez mystérieuses ».

DP de l'expo

A gauche "le Père Paillard" et à droite "Thérèse"A gauche "le Père Paillard" et à droite "Thérèse"A gauche "le Père Paillard" et à droite "Thérèse"

A gauche "le Père Paillard" et à droite "Thérèse"

Gauguin achève l’installation par deux figures sculptées satyriques au pied de l’échelle: le Père Paillard cornu, caricature de l’évêque (Washington, National Gallery of Art), et Thérèse, sa servante (coll. particulière). Très minimalistes, ces sculptures aux proportions réinventées comptent parmi les chefs d’oeuvre de Gauguin et sont représentatives de sa ferme opposition aux autorités religieuses et coloniales à la fin de sa vie. Gauguin meurt peu de temps après, le 8 mai 1903.

DP de l'expo

La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUINLa Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUINLa Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
Vues de l'expo
Vues de l'expo
Vues de l'expo
Vues de l'expo

Vues de l'expo

La Maison du Jouir de GAUGUIN

L’évocation numérique sous forme d’hologramme de la Maison du Jouir est présentée pour la première fois dans une exposition avec les sculptures qui ornaient son entrée.

DP

La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUINLa Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
La Maison du Jouir de GAUGUIN
"Faa Iheihe (Pastorale tahitienne)" 1898, Londres, Tate Gallery (que j'avais vu à la National Gallery récemment !?)
"Faa Iheihe (Pastorale tahitienne)" 1898, Londres, Tate Gallery (que j'avais vu à la National Gallery récemment !?)

"Faa Iheihe (Pastorale tahitienne)" 1898, Londres, Tate Gallery (que j'avais vu à la National Gallery récemment !?)

"Le cheval blanc" 1898, musée d'Orsay

"Le cheval blanc" 1898, musée d'Orsay

La Maison du Jouir de GAUGUIN
"Rupe Rupe (La Cueillette des fruits)" 1899, musée Pouchkine de Moscou
"Rupe Rupe (La Cueillette des fruits)" 1899, musée Pouchkine de Moscou
"Rupe Rupe (La Cueillette des fruits)" 1899, musée Pouchkine de Moscou

"Rupe Rupe (La Cueillette des fruits)" 1899, musée Pouchkine de Moscou

 

Tableau également vu chez CHTCHOUKINE à la Fondation Vuitton.

 

Je remets le lien vers l'expo Chtchoukine pour le plaisir

 

A suivre ...

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article