Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Publié le 22 Février 2020

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

 

L'exposition PICASSO Bleu et Rose au musée d'ORSAY se terminait ainsi :

 

"De ce laboratoire de l’œuvre picassien, dans lequel la relation expérimentale qui s’établit entre peinture, sculpture et gravure joue un rôle déterminant, sortent à l’été 1907 Les Demoiselles d’Avignon (New York, Museum of Modern Art), qui lèvent le rideau sur la grande aventure cubiste."

 

 

 

Nous y voici donc, à ce CUBISME !

 

 

Pour S.

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

 

Dossier de presse de l'exposition : INTRODUCTION

 

L’exposition offre un panorama du cubisme à Paris, sa ville de naissance, entre 1907 et 1917. Au commencement étaient deux jeunes artistes, Georges Braque et Pablo Picasso qui, nourris d’influences diverses – Gauguin, Cézanne, les arts primitifs… –, font table rase des canons de la représentation traditionnelle.

 

En procédant par géométrisation et abstraction, ils inventent ensemble un nouveau langage visuel et conceptuel. La perspective est évincée par une grille linéaire transparente et décolorée où volumes et motifs sont aplatis en plans-facettes, et transposés en signes allusifs. Avec des matériaux pauvres et ordinaires, des techniques de bricolage sont inventées des formes plastiques inédites : des collages, des papiers collés, des constructions et des assemblages.

 

Les sources du cubisme

 

 

Au tournant du 20e siècle, le musée imaginaire des artistes s’ouvre à des formes artistiques ignorées ou méprisées, en raison de leurs origines extra-européennes
ou populaires. Georges Braque, Pablo Picasso et André Derain trouvent dans les arts primitifs, archaïques ou naïfs, des contre-modèles aux formes classiques qu’ils considèrent épuisées. Parmi leurs prédécesseurs, seuls trouvent grâce à leurs yeux les artistes qui ont rompu avec les conventions académiques.

 

Paul Gauguin, artiste auquel le Salon d’automne de 1906 consacre une rétrospective, incarne la recherche « du sauvage, du primitif », de la Bretagne aux îles Marquises.

 

Primitivisme

 

Entre l’automne 1906 et l’été 1907, PICASSO s’attelle au vaste chantier des Demoiselles d’Avignon, œuvre capitale du 20e siècle parfois considérée comme l’origine du CUBISME.

 

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Cette toile aux sources multiples met un terme à la "période rose" de l'artiste et annonce le cubisme.

Cartel du tableau"Portrait de Gertrude Stein" 1905-1906 du MET de New-York

"Femme à la tête rouge" hiver 1906-1907, centre Pompidou
"Femme à la tête rouge" hiver 1906-1907, centre Pompidou

"Femme à la tête rouge" hiver 1906-1907, centre Pompidou

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

La puissante structure géométrique compense l'aplatissement des volumes en touches anguleuses.

Cartel du tableau "Autoportrait" 1907 de la galerie Narodni de Prague

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Jalon essentiel dans l'histoire du cubisme, "Grand Nu" représente en quelque sorte la réponse de Braque, empreinte de cézannisme, au choc que fut pour lui la découverte des "Demoiselles d'Avignon" de Picasso.

Cartel du tableau "Grand Nu" hiver 1907, juin 1908 du centre Pompidou

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

 

J'ai photographié ce tableau de Picasso "Trois figures sous un arbre" du musée Picasso de Paris dans de meilleures conditions au musée du quai Branly pour l'exposition "Picasso primitif" en 2017.

 

Le rapport à Cézanne

 

La célèbre leçon de géométrie cézannienne (« traiter la nature par le cylindre, la sphère et le cône ») a marqué de son empreinte la peinture cubiste. Elle l’a mené sur la voie d’un réalisme de conception en rupture avec la vision directe et la fiction narrative du passé.

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

 

Lors du parcours COP21 au centre Pompidou, la cartel indiquait :

 

"Le viaduc à l'Estaque, œuvre charnière de Georges BRAQUE en 1908, témoigne du regard analytique que portent les peintres cubistes sur la nature. Le paysage est décomposé en formes géométriques. Braque s'éloigne de la réalité pour lui préférer une vision simplifiée et recomposée du réel"

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Considéré comme le tableau le plus admirable de cette période, cette nature morte surprend par ses dimensions importantes qui renforcent sa puissance visuelle.
...

La composition finale fait abstraction du sujet pour se concentrer sur des formes épurées, homogénéisées par leur gamme colorée et monumentalisée par une perspective verticale.

Cartel du tableau "Pain et compotier aux fruits sur une table" 1908-1909 du Kunstmuseum de Bâle

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

 

On retrouve plusieurs œuvres exposées ici à Beaubourg dans l'expo BRAQUE au Grand Palais en 2013.

Picasso "Cruche, bol et compotier" printemps-été 1908, Philadelphia Museum of Art,

Picasso "Cruche, bol et compotier" printemps-été 1908, Philadelphia Museum of Art,

 

L’éclatement de la forme homogène

 

Entre 1909 et 1910, Picasso et Braque accélèrent le processus de liquidation des conventions optiques. La perspective et le volume illusionnistes disparaissent au profit d’une peinture plane et frontale, structurée par une trame orthogonale.

 


La forme est suggérée par l’imbrication de plans-facettes et de lignes structurelles. Les couleurs sont réduites à des camaïeux de gris bruns qui renforcent l’hermétisme des représentations

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Picasso "Le Guitariste  (Le joueur de guitare)" été 1910, centre Pompidou
Picasso "Le Guitariste  (Le joueur de guitare)" été 1910, centre Pompidou

Picasso "Le Guitariste (Le joueur de guitare)" été 1910, centre Pompidou

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Ambroise Vollard, le prestigieux marchand de Cézanne, expose la période bleue de Picasso en 1901, puis acquiert son fond d'atelier entre 1906 et 1907.

Cartel du tableau "Portrait d’Ambroise Vollard" hiver 1909-printemps 1910 du musée Pouchkine de Moscou

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Cette œuvre majeure du cubisme analytique constitue le point culminant du travail de Braque sur les natures mortes aux instruments de musique

Cartel du tableau "Broc et violon" 1919-1910 du Kunstmuseum de Bâle

Ci-dessus 2 tableaux de Picasso, de gauche à droite ""Portrait de D-H.Kahnweiler" automne 1910 du Art Institute of Chicago et "Femme nue" 1910 du Philadelphia Museum of ArtCi-dessus 2 tableaux de Picasso, de gauche à droite ""Portrait de D-H.Kahnweiler" automne 1910 du Art Institute of Chicago et "Femme nue" 1910 du Philadelphia Museum of Art
Ci-dessus 2 tableaux de Picasso, de gauche à droite ""Portrait de D-H.Kahnweiler" automne 1910 du Art Institute of Chicago et "Femme nue" 1910 du Philadelphia Museum of ArtCi-dessus 2 tableaux de Picasso, de gauche à droite ""Portrait de D-H.Kahnweiler" automne 1910 du Art Institute of Chicago et "Femme nue" 1910 du Philadelphia Museum of Art

Ci-dessus 2 tableaux de Picasso, de gauche à droite ""Portrait de D-H.Kahnweiler" automne 1910 du Art Institute of Chicago et "Femme nue" 1910 du Philadelphia Museum of Art

 

La lettre et le signe

 

L’été 1911 passé dans le village catalan de Céret consacre une période d’intense expérimentation et d’étroite complicité entre Braque et Picasso. La quête d’expression d’un espace « tactile » les conduit à fragmenter le visible en facettes cristallines, qui tend à dissoudre le sujet.

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
"Les deux tableaux ont été agrandis et repeints : leur tiers inférieur, plus clair, contraste avec la partie supérieure.""Les deux tableaux ont été agrandis et repeints : leur tiers inférieur, plus clair, contraste avec la partie supérieure."
"Les deux tableaux ont été agrandis et repeints : leur tiers inférieur, plus clair, contraste avec la partie supérieure."

"Les deux tableaux ont été agrandis et repeints : leur tiers inférieur, plus clair, contraste avec la partie supérieure."

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Dans cette représentation ..., Braque utilise pour la première fois es lettres et des chiffres au pochoir, une technique qui lui est familière de par sa formation de peintre décorateur.
...

L'introduction de ces signes est considérée comme une étape essentielle sur la voie menant à l'invention des papiers collés.

Cartel du tableau "Le Portugais (L’Émigrant)" 1911-1912 du Kunstmuseum de Bâle

En haut Picasso "L’Aficionado" été 1912 du Kunstmuseum de Bâle
En haut Picasso "L’Aficionado" été 1912 du Kunstmuseum de BâleEn haut Picasso "L’Aficionado" été 1912 du Kunstmuseum de Bâle
En haut Picasso "L’Aficionado" été 1912 du Kunstmuseum de BâleEn haut Picasso "L’Aficionado" été 1912 du Kunstmuseum de Bâle

En haut Picasso "L’Aficionado" été 1912 du Kunstmuseum de Bâle

Cette nature morte évoque le séjour normand des deux inventeurs du cubisme en avril 1912.
...

L'inscription "Les soirées de paris" désigne la revue lancée par Apollinaire, qui reproduira le tableau ainsi que quatre constructions de Picasso dans son numéro inaugural du 15 novembre 1913, suscitant le scandale auprès des abonnés.

Cartel du tableau "Violon, verres, pipe et ancre (Souvenir du Havre)" 1912 de la Národní Galerie de Prague

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

 

Les « Salons cubistes » (1911-1912)

 

Partageant des convictions esthétiques communes, nourries par l’influence de Cézanne, Robert Delaunay, Albert Gleizes, Fernand Léger, Henri Le Fauconnier et Jean Metzinger obtiennent d’exposer groupés au Salon des indépendants de 1911.

 


Cette première manifestation collective connait un succès de scandale, relayé par une presse majoritairement hostile.

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Albert GLEIZES "Portrait de Jacques Nayral" de la Tate de Londres 1911 et Henri LE FAUCONNIER "L’Abondance" 1910-1911 de la collection Gemeentemuseum de La Haye
Albert GLEIZES "Portrait de Jacques Nayral" de la Tate de Londres 1911 et Henri LE FAUCONNIER "L’Abondance" 1910-1911 de la collection Gemeentemuseum de La HayeAlbert GLEIZES "Portrait de Jacques Nayral" de la Tate de Londres 1911 et Henri LE FAUCONNIER "L’Abondance" 1910-1911 de la collection Gemeentemuseum de La HayeAlbert GLEIZES "Portrait de Jacques Nayral" de la Tate de Londres 1911 et Henri LE FAUCONNIER "L’Abondance" 1910-1911 de la collection Gemeentemuseum de La Haye

Albert GLEIZES "Portrait de Jacques Nayral" de la Tate de Londres 1911 et Henri LE FAUCONNIER "L’Abondance" 1910-1911 de la collection Gemeentemuseum de La Haye

Albert GLEIZES "Les Baigneuses" 1912 du MAMVP

Albert GLEIZES "Les Baigneuses" 1912 du MAMVP

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Le motif à peine discernable des nonnes vêtues en noir et blanc est fractionné en plans irréguliers, qui s'entassent au centre du tableau.
...

Apollinaire rattache la peinture de Picabia au cubisme orphique, "peinture pure" analogue à la musique.

Cartel du tableau "La Procession, Séville" 1912 de la National Gallery de Washington

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

"Non, les recherches des cubistes ne m'ont jamais passionné. Ils réduisent tout ce qu'ils décrivaient à une géométrie qui demeure un esclavage, tandis que je cherchais plutôt une libération" déclare rétrospectivement Marc Chagall en 1958.

Cartel du tableau "A la Russie, aux ânes et aux autres" 1911 du centre Pompidou

Robert DELAUNAY "La Ville de Paris" 1910-1912 du centre Pompidou en dépôt au MAMVP
Robert DELAUNAY "La Ville de Paris" 1910-1912 du centre Pompidou en dépôt au MAMVP
Robert DELAUNAY "La Ville de Paris" 1910-1912 du centre Pompidou en dépôt au MAMVP

Robert DELAUNAY "La Ville de Paris" 1910-1912 du centre Pompidou en dépôt au MAMVP

En haut  Jean METZINGER "Femme au cheval" 1912 de la National Gallery de Copenhague puis Fernand LEGER "La Noce" 1911 du centre Pompidou
En haut  Jean METZINGER "Femme au cheval" 1912 de la National Gallery de Copenhague puis Fernand LEGER "La Noce" 1911 du centre PompidouEn haut  Jean METZINGER "Femme au cheval" 1912 de la National Gallery de Copenhague puis Fernand LEGER "La Noce" 1911 du centre Pompidou

En haut Jean METZINGER "Femme au cheval" 1912 de la National Gallery de Copenhague puis Fernand LEGER "La Noce" 1911 du centre Pompidou

Avec cette œuvre-manifeste au format exceptionnel et au traitement radical, Fernand Léger affirme sa place au sein du mouvement cubiste.
...

La perspective classique vole en éclats sous l'effet de la fragmentation et de la multiplication des points de vue.

Cartel du tableau "La Noce" 1911 du centre Pompidou

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Après le dynamisme de 'La Noce', cette figure assise marque le retour de Léger à un sujet traditionnel.
...

Le tableau s'organise suivant le principe des contrastes entre des éléments figuratifs (...) et des jeux de lignes, formes et couleurs, elle-mêmes opposées. Dans une conférence, Léger prône un réalisme de conception, à même de traduire le dynamisme de la vie moderne.

Cartel du tableau "La Femme en bleu" 1912 du Kunstmuseum de Bâle

Constantin BRANCUSI
Constantin BRANCUSIConstantin BRANCUSI

Constantin BRANCUSI

 

Le collage et l’assemblage

 

L’année 1912 est celle des inventions les plus radicales de Braque et de Picasso.

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

'Le petit éclaireur' est considéré comme un des plus importants papiers collés de Braque par sa taille et parce qu'il marque la première apparition d'une coupure de journal imprimé dans ses papiers collés.

Cartel du tableau "Le petit éclaireur" 1913 du LaM de Lille

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Avec ses petites guitares constituées de bandes de papier et de carton découpées, pliées et punaisées au mur par des ficelles, Picasso invente en 1912 un nouveau type de sculpture, sans précédent.

Cartel du tableau "Guitare" Paris, Décembre 1912 du musée Picasso de Paris

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Ce tableau est le premier collage de Picasso.
...

L'introduction dans une représentation illusionniste d'un élément tout fait du commerce et l'encadrement du tableau par une corde au lieu d'un cadre traditionnel transforment ce tableau en objet.

Cartel du tableau "Nature morte à la chaise cannée" Paris, début mai 1912 du musée Picasso de Paris

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Par sa richesse, sa variété et sa maîtrise, ce papier collé est considéré comme un des chefs-d’œuvre de Braque.
...

Ce papier collé a appartenu à Picasso qui l'a conservé toute sa vie.

Cartel du tableau "La Guitare 'Statue d'épouvante'" Paris, novembre 1913 du musée Picasso de Paris

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Le sens des mots peints tronqués reste volontairement ambigu tout en enrobant cette image d'une musicienne de rêve et de musique.

Cartel du tableau "Femme à la Guitare" Paris, automne 1913 du centre Pompidou

Henri LAURENS
Henri LAURENSHenri LAURENS
Henri LAURENS

Henri LAURENS

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

 

A suivre ...

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 1ère partie

Rédigé par Franck Soutgall

Publié dans #Pompidou, #expo, #Braque, #Picasso, #Chagall, #Cezanne

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article