Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON REFAIT L'EXPO ...

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie

 

Suite de l'exposition évènement de 2019 au centre Pompidou sur LE CUBISME !

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie

 

Matière et couleur

 

Le cubisme a souvent été réduit à tort à un art de la monochromie. La couleur devient pourtant après 1912 un enjeu central pour de nombreux artistes.

 

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
LEGER
LEGERLEGER

LEGER

GRIS & DELAUNAY
GRIS & DELAUNAYGRIS & DELAUNAY
GRIS & DELAUNAYGRIS & DELAUNAY

GRIS & DELAUNAY

Tout en reprenant des motifs typiquement cubistes [la bouteille, le verre cannelé, le faux bois de la table, la pipe], ses natures mortes se distinguent par leur vive polychromie et leurs compositions dynamiques, où les objets semblent se démultiplier par projection.

Juan GRIS "Violon et verre" 1913

GRIS & SURVAGEGRIS & SURVAGE
GRIS & SURVAGE
GRIS & SURVAGEGRIS & SURVAGE

GRIS & SURVAGE

... cette composition prismatique évoque les bouleversements de la vie moderne : l'urbanisation, l'industrialisation, la vitesse ...

Léopold SURVAGE " Les usines" 1914

PICASSO
PICASSOPICASSO
PICASSO

PICASSO

PICASSOPICASSO
PICASSO

PICASSO

Avec l'ajout d'une cuillère, directement empruntée au réel, cette série exceptionnelle brouille les frontières entre sculpture et assemblage et confronte plusieurs niveaux de réalité. Subversive à plus d'un titre [...], elle élargit de manière capitale les possibilités de la sculpture.

Pablo PICASSO "Le Verre d'absinthe" 1914

PICASSO & BRAQUE
PICASSO & BRAQUEPICASSO & BRAQUE
PICASSO & BRAQUE

PICASSO & BRAQUE


En renouvelant les rapports entre fond et forme, couleur et dessin, peinture et papier collé, ce portrait synthétique offre un aboutissement magistral des recherches cubistes.

Pablo PICASSO " Portrait de jeune fille" juillet-août 1914

BRAQUE  "L'Homme à la guitare" Paris, printemps 1914 du centre Pompidou (un des derniers tableaux de Braque avant son départ au front)
BRAQUE  "L'Homme à la guitare" Paris, printemps 1914 du centre Pompidou (un des derniers tableaux de Braque avant son départ au front)BRAQUE  "L'Homme à la guitare" Paris, printemps 1914 du centre Pompidou (un des derniers tableaux de Braque avant son départ au front)

BRAQUE "L'Homme à la guitare" Paris, printemps 1914 du centre Pompidou (un des derniers tableaux de Braque avant son départ au front)

PICASSO
PICASSOPICASSO

PICASSO

 

Sculpture

 

La jeune génération de sculpteurs privilégie la taille directe à l’expressivité du modelage. La recherche de simplification et de géométrisation des volumes rapproche les innovations de la sculpture de la syntaxe cubiste.

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
BRANCUSI
BRANCUSIBRANCUSI

BRANCUSI

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie

Compagnon de route du cubisme plus que cubiste revendiqué, il réalise des œuvres qui témoignent de préoccupations esthétiques proches de ses camarades.

Amedeo MODIGLIANI "Tête de femme", 1911-1913

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie


Les rondeurs compactes de 'Marin à la guitare' combinent la leçon de clarté du cubisme synthétique et l'idée du bloc aux volumes vigoureux dans lequel les courbes de la guitare et du corps se confondent.

Sculptures de 1917 de jacques LIPCHITZ

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
LAURENS
LAURENS
LAURENS
LAURENS

LAURENS

Souligné par la polychromie, le jeu des plans géométriques imbriqués offrent plusieurs points de vue qui évoquent la transformation progressive du visage.

Henri LAURENS "Tête", 1918-1919

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie

 

Poètes et critiques

 

Sur la porte de son atelier au Bateau-Lavoir, Pablo Picasso avait écrit : « Au rendez-vous des poètes ».

Les amitiés entre les jeunes artistes et hommes de lettres favorisent de fructueuses rencontres plastiques et littéraires, dans un même esprit d’émancipation.

"Au rendez-vous des poètes" dans l'expo 'Picasso Bleu et Rose' au musée d'Orsay
"Au rendez-vous des poètes" dans l'expo 'Picasso Bleu et Rose' au musée d'Orsay"Au rendez-vous des poètes" dans l'expo 'Picasso Bleu et Rose' au musée d'Orsay

"Au rendez-vous des poètes" dans l'expo 'Picasso Bleu et Rose' au musée d'Orsay

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Henri ROUSSEAUHenri ROUSSEAU
Henri ROUSSEAU

Henri ROUSSEAU

Marie LAURENCIN "Apollinaire et ses amis, dit aussi Une réunion à la campagne", 1909 du centre Pompidou. Y sont représentés, de gauche à droite, la collectionneuse Gertrude Stein, la muse de Picasso, Fernande Olivier, Apollinaire au centre, Picasso, la poétesse Marguerite Gillot, le poète Maurice Cremnitz et Marie Laurencin elle-même au piano
Marie LAURENCIN "Apollinaire et ses amis, dit aussi Une réunion à la campagne", 1909 du centre Pompidou. Y sont représentés, de gauche à droite, la collectionneuse Gertrude Stein, la muse de Picasso, Fernande Olivier, Apollinaire au centre, Picasso, la poétesse Marguerite Gillot, le poète Maurice Cremnitz et Marie Laurencin elle-même au piano
Marie LAURENCIN "Apollinaire et ses amis, dit aussi Une réunion à la campagne", 1909 du centre Pompidou. Y sont représentés, de gauche à droite, la collectionneuse Gertrude Stein, la muse de Picasso, Fernande Olivier, Apollinaire au centre, Picasso, la poétesse Marguerite Gillot, le poète Maurice Cremnitz et Marie Laurencin elle-même au piano

Marie LAURENCIN "Apollinaire et ses amis, dit aussi Une réunion à la campagne", 1909 du centre Pompidou. Y sont représentés, de gauche à droite, la collectionneuse Gertrude Stein, la muse de Picasso, Fernande Olivier, Apollinaire au centre, Picasso, la poétesse Marguerite Gillot, le poète Maurice Cremnitz et Marie Laurencin elle-même au piano

Dans le style faussement naïf et raffiné qui la caractérise, Laurencin rend compte de l'amitié entre le poète (Apollinaire) et Picasso, tout en mettant en scène leurs cercles rapprochés.

... Laurencin [...] est attentive aux développements du premier cubisme.

Marie LAURENCIN "Apollinaire et ses amis" 1909

PICASSO, en haut Picasso, "Portrait de Guillaume Apollinaire, [La-Rue-des-Bois]", août 1908 (Moitié supérieure. Fusain sur papier. Musée national Picasso-Paris. Dation Pablo Picasso 1979. Moitié inférieure. Fusain sur papier. Musée national Picasso-Paris. Don Maya Widmaier-Picasso 2014). En bas, "Portrait de Max Jacob" 1907
PICASSO, en haut Picasso, "Portrait de Guillaume Apollinaire, [La-Rue-des-Bois]", août 1908 (Moitié supérieure. Fusain sur papier. Musée national Picasso-Paris. Dation Pablo Picasso 1979. Moitié inférieure. Fusain sur papier. Musée national Picasso-Paris. Don Maya Widmaier-Picasso 2014). En bas, "Portrait de Max Jacob" 1907

PICASSO, en haut Picasso, "Portrait de Guillaume Apollinaire, [La-Rue-des-Bois]", août 1908 (Moitié supérieure. Fusain sur papier. Musée national Picasso-Paris. Dation Pablo Picasso 1979. Moitié inférieure. Fusain sur papier. Musée national Picasso-Paris. Don Maya Widmaier-Picasso 2014). En bas, "Portrait de Max Jacob" 1907

GLEIZES et SURVAGEGLEIZES et SURVAGE
GLEIZES et SURVAGE

GLEIZES et SURVAGE

L'écrivain et éditeur parisien Eugène Figuière, directeur des éditions du même nom, était alors au cœur de l'activité éditoriale des cubistes.

Albert GLEIZES " L'éditeur Eugène Figuière" 1913

DELAUNAY SoniaDELAUNAY SoniaDELAUNAY Sonia

DELAUNAY Sonia

Le long ruban de cercles simultanés renvoie au rythme syncopé du poème, en cadence avec le roulis du train. Une tour Eiffel rouge, symbole du Paris moderne et blason commun aux Delaunay, conclut le poème.

Sonia DELAUNAY "La prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France" 1913

PICABIAPICABIAPICABIA

PICABIA

Transition

Transition

 

Les « Salons cubistes » (1913-1914)

 

Dans les Salons de 1913 et 1914, les commentateurs s’accordent sur la multiplication des œuvres d’inspiration cubiste et sur la sensible internationalisation du mouvement.

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
METZINGER
METZINGERMETZINGER

METZINGER

Le groupe se caractérise par une fragmentation géométrique complexe et par un camaïeu de bruns qui contraste avec les aplats de couleurs vives rejetés en périphérie.

Jean METZINGER "L'Oiseau bleu" 1913

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
DELAUNAY Sonia et GLEIZESDELAUNAY Sonia et GLEIZES
DELAUNAY Sonia et GLEIZES

DELAUNAY Sonia et GLEIZES


[...] l'artiste dépeint les radiations fluidiques des corps en mouvement emportés par la luminescence des lampes à arc.

Sonia DELAUNAY "Prismes électriques" 1914

De haut en bas et de gauche à droite, Jacques VILLON "L’Atelier de mécanique" 1914, Columbus Museum of Art, Robert Delaunay "L’Équipe de Cardiff", 1912-1913 du MAMVP et Albert GLEIZES " Les jouers de football" 1912/1913 de la National Gallery de Washington
De haut en bas et de gauche à droite, Jacques VILLON "L’Atelier de mécanique" 1914, Columbus Museum of Art, Robert Delaunay "L’Équipe de Cardiff", 1912-1913 du MAMVP et Albert GLEIZES " Les jouers de football" 1912/1913 de la National Gallery de WashingtonDe haut en bas et de gauche à droite, Jacques VILLON "L’Atelier de mécanique" 1914, Columbus Museum of Art, Robert Delaunay "L’Équipe de Cardiff", 1912-1913 du MAMVP et Albert GLEIZES " Les jouers de football" 1912/1913 de la National Gallery de Washington

De haut en bas et de gauche à droite, Jacques VILLON "L’Atelier de mécanique" 1914, Columbus Museum of Art, Robert Delaunay "L’Équipe de Cardiff", 1912-1913 du MAMVP et Albert GLEIZES " Les jouers de football" 1912/1913 de la National Gallery de Washington

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
MONDRIAN et MALEVITCH
MONDRIAN et MALEVITCHMONDRIAN et MALEVITCHMONDRIAN et MALEVITCH

MONDRIAN et MALEVITCH

Il (Mondrian) adopte les procédés du cubisme analytique de Braque et de Picasso dont il a découvert les œuvres en novembre 1911 à Amsterdam. Dans une palette assourdie, une grille linéaire et orthogonale unifie la surface sans que le motif frontal principal ne disparaisse encore.

Piet MONDRIAN "Paysage avec arbres" 1912

 

La Guerre

 

Le début de la Première Guerre mondiale, dont Le Cheval majeur de Raymond Duchamp-Villon constitue une saisissante prémonition, marque le coup d’arrêt des Salons et provoque la dispersion des artistes parisiens.

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie

L’œuvre, comparée à un "projectile" par Henri Matisse, est le résultat d'un travail particulièrement poussé sur le dynamisme des formes et de leur profilage.

Raymond DUCHAMP-VILLON "Le Cheval majeur" 1914-1976

METZINGER et GLEIZES
METZINGER et GLEIZESMETZINGER et GLEIZES

METZINGER et GLEIZES

 

Souvenirs de l'exposition "Gleizes / Metzinger, du cubisme et après" au musée de la Poste en 2012

ALBERT-BIROT
ALBERT-BIROT
ALBERT-BIROT
ALBERT-BIROT

ALBERT-BIROT

Poète et artiste touche-à-tout, proche d'Apollinaire, Albert-Birot accueille au sein de sa revue articles et poèmes cubistes.

Pierre ALBERT-BIROT " La Guerre" 1916

GLEIZES
GLEIZESGLEIZESGLEIZES

GLEIZES

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Les carnets d'André MARE
Les carnets d'André MARE
Les carnets d'André MARE

Les carnets d'André MARE

Vues
Vues

Vues

PICASSO et GRISPICASSO et GRIS
PICASSO et GRISPICASSO et GRIS

PICASSO et GRIS

La composition du Petit Déjeuner se déploie en éventail, construite par grands plans nettement découpés, rabattus ou superposés.

Juan GRIS "Le Petit déjeuner" octobre 1915

GRIS & PICASSO
GRIS & PICASSOGRIS & PICASSO
GRIS & PICASSO

GRIS & PICASSO

Elle (la composition) vise à l'équilibre des contraires opposant arêtes et courbes, surfaces transparentes et opaques, aplats lisses et pointillistes, couleurs sombres et acidulées. Picasso arrive au bout du cubisme et de ses jeux de trompe-l'oeil.

Pablo PICASSO "Instruments de musique sur un guéridon" 1914

Vue

Vue

GRIS
GRISGRIS

GRIS

BRAQUEBRAQUE
BRAQUE

BRAQUE

BRAQUE
BRAQUE
BRAQUE
BRAQUE

BRAQUE

Les plans colorés s'insèrent dans une composition à l'ordonnance rigoureuse, quasiment symétrique, qui laisse deviner la proximité de Braque à cette époque avec Juan Gris et Henri Laurens.

Georges BRAQUE "La Musicienne" 1917-1918

PICASSO
PICASSOPICASSO

PICASSO

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie

[...] Picasso joue pleinement de l'esthétique du collage, caractéristique du cubisme tardif. Les formes plates et géométriques semblent superposées les unes sur les autres, comme le soulignent les découpes de couleurs bleue, grise, noire et blanche et les surfaces en pointillés.

Pablo PICASSO "Arlequin et femme au collier" 1917

CHAGALL

CHAGALL

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie

Rentré en Russie en été 1914, Chagall est empêché de revenir en France par le déclenchement de la Première Guerre mondiale. Malgré son éloignement, il renoue ici avec des traits fondamentaux du cubisme : perspective relevée, décomposition en plans et facettes et sourde palette chromatique qui accentue le caractère dramatique de la composition.

Marc CHAGALL "Les Portes du cimetière" 1917

 

Postérité du cubisme

 

En réalité le cubisme, porté et transformé par d’autres artistes que les pionniers, demeure bien vivant. Sa leçon de simplification et de géométrisation, affirmée par la grille linéaire et la frontalité, s’impose comme le langage fondateur de la modernité.

...

Si les cubistes ont récusé l’abstraction, la conjonction de la planéité, de la perte de la couleur et du sujet ouvre la voie à l’art abstrait.

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
MATISSEMATISSE
MATISSE

MATISSE

... Matisse, familier du cubisme depuis 1907, pousse ses recherches sur la couleur et l'espace, dans une direction plus géométrique, voire plus abstraite.

Henri MATISSE "Porte-fenêtre à Collioure" et "Tête blanche et rose", 1914

Le CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partieLe CUBISME au centre POMPIDOU - 2ème partie
MONDRIAN
MONDRIAN
MONDRIAN

MONDRIAN

Mondrian maîtrise sa méthode qui tend vers l'absolu de la frontalité, de la symétrie, et la séparation entre la ligne et la couleur. Cette toile préfigure le nouveau langage plastique qu'il théorise et concrétise en 1921 : le néoplasticisme.

Piet MONDRIAN "Composition n° IV / Composition 6" 1914

DUCHAMP

DUCHAMP

Sortie du musée
Sortie du musée
Sortie du musée

Sortie du musée

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article