Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON REFAIT L'EXPO ...

Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !

Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !

Les albums d'AVRIL 1971 !

Je continue les aventures du rock moderne de la fantastique année 1971, le cinquantenaire bien portant avec, de nouveau, 4 albums pour ce mois d'AVRIL 1971.

3 groupes et pas des moindres puisque l'un est considéré comme le plus grand groupe du monde (en activité), j'ai nommé les ROLLING STONES et un autre, The DOORS, comme un des plus grands de tous les temps; le 3ème groupe étant les anglais un peu moins connus de CARAVAN
et un artiste solo, James TAYLOR dont on a déjà parlé avec l'album de Carole KING.

Les DOORS, donc, sortent en ce mois d'avril 1971 ce qui sera leur dernier album, leur testament avec leur chanteur Jim MORRISON qui mourra quelques temps après, à Paris. Voici donc leur chef d’œuvre absolu "L.A.Woman" !

Puis les immortels ROLLING STONES arrivent avec le fameux "Sticky Fingers", le premier album réalisé pour leur propre maison de disques, Rolling Stones Records, avec cette pochette mythique d'Andy WARHOL. A noter également l'arrivée du guitariste Mick Taylor comme membre du groupe à part entière et son apport fantastique dans cet album, comme l'a décrit Mister Keith dans sa biographie "Life".

Restons dans le nom de famille Taylor avec JAMES TAYLOR (rien à voir avec Mick ;) qui sort son 3ème album "Mud Slide Slim and the Blue Horizon" pour autant de chefs d’œuvre, ses 2 premiers albums de 1968 et 1970 étant des classiques du genre.

Enfin, début avril, le groupe anglais CARAVAN sort son 3ème album, "In the Land of Grey and Pink". Celui-ci sera le dernier avec un des leaders du groupe David SINCLAIR qui partira fonder MATCHING MOLE avec Robert WYATT (dont on a aussi déjà parlé en février avec l'album "Four" des SOFT MACHINE), une boucle est bouclée.

Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !
  • Avril (4)
Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !
Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !

CARAVAN "In the land of grey and pink"

Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !
Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !

Le groupe anglais CARAVAN issu de ce qu'on appelle la scène de Canterbury sort son 3ème album "In The Land of Grey and Pink" en 1971 après les 2 premiers de 1968 et 1970 qui ont déjà eu pas mal de succès. Ce groupe, que j'avais déjà écouté auparavant, est quand même une petite découverte pour moi.

Ce 3ème album est un des sommets de leur carrière, si ce n'est le plus connu et sera le dernier avec un des leurs leaders qui s'appelle David SINCLAIR.

La musique est très bucolique avec beaucoup de séquences instrumentales, surtout pour les morceaux longs.

L'album original est composé de 5 morceaux. Les 4 premiers morceaux sont de composition assez classiques (de 3 à 7 minutes) et le dernier "Nine Feet Underground" est un pavé de 22 minutes.

Le synthé de David Sinclair est très présent sur l'ensemble des morceaux à l'ambiance acoustique et guillerette comme sur le premier "Golf Girl" ou encore le rythmé "Love To Love You", sous-titré de façon humoristique "And Tonight Pigs Will Fly".
Tous les titres sont réussis, y compris le morceau titre "In The Land of Grey and Pink" et aussi "Winter Wine" mais pour les 'puristes', le sommet est atteint avec les 22 minutes de "Nine Feet Underground".
C'est un morceau d'anthologie qui commence par une introduction instrumentale de 5 bonnes minutes menée par le clavier de Sinclair.

David SINCLAIR partira fonder MATCHING MOLE avec Robert WYATT, dont on a déjà parlé dans l'article de Février avec l'album "Four" des SOFT MACHINE. L'album "MATCHING MOLE" est un bijou qui prouve que l'année 1972 est aussi une très grande année musicale ! Peut-être que ... on verra ;)

👇  👇  👇

 

THE DOORS "L.A. Woman"

Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !

WOW ! L.A. WOMAN !!

Chef d’œuvre absolu du groupe mythique des DOORS.

Là, on touche à la légende du rock.

Bien sûr, quand ils enregistrent cet album, les 4 des DOORS ne savent pas que ce sera leur dernier avec Jim même si les 3 musiciens que sont Ray MANZAREK, John DENSMORE et Robby KRIEGER se doutent que cette histoire ne pourra pas aller très loin au vu de l'état de leur chanteur et rock-star Jim MORRISON.
Jim est méconnaissable, il n'est plus le beau roi lézard des débuts, il est devenu le gros barbu tout bouffi très loin du sex-symbol qu'il était auparavant.

Par contre, sa voix est juste énorme sur ce disque, notamment sur la chanson "L.A. Woman" où il gueule le "Mr Mojo Risin'" qui est l'anagramme de son nom.

La musique est beaucoup plus blues rock que les précédents et touche au sublime à de nombreux moments d'anthologie comme le montre la reprise du "Crawling King Snake" de John Lee Hooker.

10 chansons au total, quelques tubes assez "classiques" comme "Love Her Madly", des morceaux plus expérimentaux ("Cars Hiss by my Window", "Hyacinth House", ...) et un final inoubliable avec "Riders on the Storm" intemporel ...

L'album sort le 19 avril , et le groupe n'aura pas le temps de le jouer sur scène, car Jim Morrison mourra le 3 juillet suivant à Paris. Il est enterré au cimetière du Père Lachaise. J'ai été plusieurs fois visiter ce cimetière mais je n'ai pas été voir la tombe de James Douglas Morrison. Promis, dès que je peux aller à Paris où je n'ai pas mis les pieds depuis plus d'un an, j'irai dans l'Est parisien du côté de Ménilmontant pour rendre visite à Jim !

THE ROLLING STONES "Sticky fingers"

Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !

WOW ! STICKY FINGERS !!

Attention, chef d’œuvre again !!

Je crois que je peux le redire ici, "là, on touche à la légende du rock."

Comme le dit le journaliste Stan Cuesta dans l'article de Rock & Folk Hors-série n°34 de 2016, "Ce disque est une montagne, un truc incontournable, les tables de la loi du rock selon les Stones."

Le plus grand groupe de rock de l'histoire est à un tournant en 1971. Les Stones viennent de quitter leur maison de disques historique DECCA sur 3 albums mythiques ("Beggars Banquet", "Let It Bleed" et le fantastique live "Get Yer Ya-Ya's Out") et ont fondé la leur appelée "Rolling Stones Records".

Ce nouvel album "Sticky Fingers " sort le 23 avril 1971 et il est le premier avec le guitariste Mick Taylor comme membre du groupe à part entière. Comme le dira Keith Richards dans son livre "Life", il va jusqu'à écrire ses chansons en pensant à la façon de jouer de Taylor qui est très originale, tout en feeling, un peu à l'opposé du rock brut et instinctif de Keith (on y reviendra peut-être ...).

10 titres au total (comme sur "L.A. Woman", c'est le standard de l'époque, 5 morceaux par face de la galette vinyle).

10 titres et que des tubes, ou presque !

Ça commence fort (comme souvent avec les Stones) avec "Brown Sugar" et son riff énorme.

Les titres/tubes s'enchainent et sont démentiels ("Sway", "Wild Horses") et que dire de ce "Can't You Hear Me Knocking" où la guitare de Mick Taylor fait des merveilles tout au long des 7 minutes (titre le plus long).

Le blues est toujours présent (n'oublions pas que les Stones sont un groupe de blues à la base) avec "You Gotta Move " et "I Got the Blues" et l'album se termine en toute beauté avec les 3 bijoux que sont "Sister Morphine" (écrite avec Marianne Faithfull et enfin créditée aux 3 auteurs "Faithfull/Jagger/Richards" dans les dernières éditions du disque), "Dead Flowers" et "Moonlight Mile".

Dernière chose (et pas des moindres dans le mythe), cette pochette !!
Réalisée par Andy Warhol, rien que çà !
La photographie de cette pochette représente un entrejambe masculin serré dans un jeans étroit. Avec, dans le version originale vinyle évidemment, une vrai fermeture éclair intégrée à la pochette. Une braguette qui fonctionne et quand on la fait descendre, ... je vous laisse imaginer la suite ...

 

JAMES TAYLOR "Mud Slide Slim and the blue horizon"

Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !Quelle belle année 1971 - les albums d'AVRIL !

Comme le groupe CARAVAN, James TAYLOR sort son 3ème album en 1971 après ses 2 premiers albums en 1968 puis 1970.

Cet album va consacrer James TAYLOR et sa voix de velours en tant que chanteur de "sad song" comme il le dit lui-même dans la chanson "Hey, mister, that's me up on your jukebox" :

"Hey, mister, that's me up on your jukebox
And I'm the one who's singing this sad song"

Évidemment, la chanson de Carole KING "You've got a Friend" (voir l'article de Février) va le propulser encore plus haut dans les charts !

L'album de cet auteur/compositeur/interprête est composé, comme les 2 précédents, d'une bonne dizaine de chansons plutôt acoustiques, d'une durée moyenne de 2 à 3 minutes exceptés le morceau titre "Mud Slide Slim" et la reprise de Carole King.

James TAYLOR est un artiste toujours en activité avec de très bons albums encore en 2017 avec "Before this World" et en 2020 avec la reprise des standards dans "American Standard".

 

 

Allez, cadeau 😘

James with Carole on piano !

Quelle voix magnifique !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article