Quelle belle année 1971 - PEARL de JANIS JOPLIN !

Publié le 14 Août 2021

Quelle belle année 1971 - PEARL de JANIS JOPLIN !

Retour sur cette perle de Janvier 1971 dont j'ai déjà parlé sur l'article de Janvier et sur lequel on va revenir plus longuement !

Janis JOPLIN est la première grande rock star féminine !

Elle a déjà enregistré 2 albums avec son groupe Big Brother and the Holding Compagny, le premier portant le nom du groupe sorti en 1967 et le 2ème "Cheap Thrills" en 1968.
Son premier album studio appelé "I Got Dem Ol' Kozmic Blues Again Mama!" est sorti en 1969 quand elle enregistre ce "PEARL" à l'automne 1970.

Après s'être séparée de son Kozmic Blues Band, Janis Joplin forme en avril 1970 un nouveau groupe, le Full Tilt Boogie Band. Le groupe tourne de mai à début juillet, puis entre aux Sunset Sound recorders Studio à Hollywood en Californie pour enregistrer un nouvel album.

Alors que les enregistrements ne sont pas encore terminés, Janis Joplin meurt des suites d’une overdose d’héroïne dans sa chambre d'hôtel de Los Angeles le 4 octobre 1970 (2 semaines seulement après Jimi Hendrix).
L'album sortira quelques mois plus tard à titre posthume, en janvier 1971.

L'album PEARL sort donc le 11 janvier 1971, quelques mois après la mort accidentelle de Janis, la faisant entrer dans le triste club des 27 (les artistes morts bien trop tôt à l'age de 27 ans, comme Jimi Hendrix, Jim Morrison ou Kurt Cobain).

Pearl s’est retrouvé au numéro 1 du Billboard 200 pour 9 semaines. L’album a été déclaré quadruple platine aux États-Unis avec des ventes totalisant environ 4 millions d’albums aux États-Unis seulement. Ça demeure à ce jour son album le plus populaire. 

La pochette est elle-aussi magnifique, avec une Janis rayonnante bien installée sur un sofa, avec clope et bibine !
La session photo a été prolixe et a généré tout un paquet de photos géniales de la belle. Le verso est assez marrant avec les membres du groupe tous serrés sur (et autour de) ce petit canapé !

Quelle belle année 1971 - PEARL de JANIS JOPLIN !
Quelle belle année 1971 - PEARL de JANIS JOPLIN !Quelle belle année 1971 - PEARL de JANIS JOPLIN !
Quelle belle année 1971 - PEARL de JANIS JOPLIN !
Quelle belle année 1971 - PEARL de JANIS JOPLIN !
Quelle belle année 1971 - PEARL de JANIS JOPLIN !

L'album, produit par Paul Rothchild, est composé de façon plutôt classique pour l'époque, 10 titres de 3 à 4 minutes en moyenne.

Les 10 chansons sont fantastiques (d'où les sommets bien mérités dans les charts), la voix si caractéristique de la reine est au top, atteignant des hauteurs criardes bien connues comme sur "Cry baby" (le 2ème morceau) mais sachant se faire très douce et câline sur "A Woman left lonely" (le 3ème titre).

Janis Joplin aurait écrit "Move Over", première pièce de l’album, le même jour qu’elle l’a enregistré. Ce jour-là, la chanteuse a aussi immortalisé "Trust Me" et "Me And Bobby McGee" (voir la seconde face). Journée plutôt productive !

Ce "Move Over" est une entrée en matière parfaite pour l'album, ça swingue incroyable et la voix est magnifiquement maitrisée par la maitresse de cérémonie. Les musiciens sont au top, comme le prouve le solo de guitare.

"Cry baby" est une chanson qui semble avoir été écrite pour Janis et sa voix exceptionnelle, titre que le groupe jouait en tournée quelques mois avant l'enregistrement tragique de ce disque.

La voix et la musique se font plus douces au début de "A Woman left lonely" mais le morceau monte en puissance, où l'on sent la patte de Paul Rothchild, producteur des Doors entre autres.

La piste de voix sur "Half Moon" n’était pas supposée être la version définitive. La mort de Janis a fait en sorte qu’on n’avait plus le choix de préserver cette interprétation pour le disque. Ca swingue grave encore ici et la prise est finalement très bonne !

"Buried Alive in the Blues" qui clôt la première face du disque ne devait pas être instrumentale à l’origine mais la chanteuse est décédée avant de pouvoir l’enregistrer.
C'est bien dommage car on aurait bien voulu entendre ce que cela aurait donné avec la voix de Janis sur ce titre très dynamique.

La 2ème face débute avec un sommet, un classique joplinien "My Baby", écrit par Mort Shuman et Jerry Ragovoy et taillé pour la voix de Janis et la guitare de John Till.

La suite est dans la légende, avec ce "Me and Bobby McGee" écrite par Kris Kristofferson et reprise de Roger Miller de 1969. Probablement le titre le plus connu de Janis !

"Me and Bobby McGee" se retrouve au sommet des palmarès quelques temps après la sortie de l'album. Janis Joplin serait d’ailleurs la première chanteuse à obtenir un numéro 1 à titre posthume. 

La légende toujours, avec ce "Mercedes Benz", une jam composée par Janis et son band qu'ils n'ont pas pu mener à son terme.  C'est la dernière chanson qu’elle a enregistrée avant de mourir. Et ce n'était pas supposé être une version définitive non plus. Elle l’a chanté en une prise et il devait y avoir une version avec une orchestration là-dessus.  

"Trust Me" a été ajoutée au dernier moment alors que le chanteur Bobby Womack est venu rendre visite au groupe durant l’enregistrement. Il a commencé à fredonner ce morceau et le groupe a décidé de l’enregistrer aussitôt. En quelques heures, la chanteuse et ses musiciens ont appris la chanson et l’ont répété quelques fois pour ensuite l’immortaliser sur l’album. 

L'album se termine magnifiquement avec "Get it While You Can", un autre titre écrit par Mort Shuman et Jerry Ragovoy qui semble lui aussi taillé pour Janis et son groupe et qu'ils prennent à leur compte de façon fantastique !

Rédigé par Franck Soutgall

Publié dans #1971, #Music

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article