Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON REFAIT L'EXPO ...

Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !

Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !

Désolé pour la répétition mais ... quel mois de NOVEMBRE !

Comme en octobre, il y a tellement de bons albums que je suis obligé de le faire en 2 parties.
Cette fois-ci, je coupe la poire en 2 et donc 4 albums encore pour cette première partie du mois de novembre 1971.

4 très bons albums de rock de toute sorte et de toute couleur musicale !

Commençons par le "Madman Across the Water" d'Elton JOHN, 4ème album studio de l'extravagant anglais à lunettes, bien placé dans une série incroyable d'albums des années 70 qui culminera avec "Goodbye Yellow Brick Road" en 73.
Les 2 compères Elton et Bernie TAUPIN s'en donnent à cœur joie pour composer des chansons merveilleuses, de rock enjoués emmené par le piano d'Elton et de ballades langoureuses, marque de fabrique du duo.

Suit un des points culminants de ce mois voire de l'année avec cet opus survitaminé de LED ZEPPELIN !
Pépé aux fagots sur la pochette sans aucune indication, un suicide commercial plutôt ... raté tant l'album appelé "IV" va faire un carton avec ce titre "Stairway to Heaven" qui les conduira au paradis, et nous aussi.
Le groupe est coutumier du fait de ne pas donner de titre à ses albums puisque les 3 premiers n'en ont pas non plus mais ce "Led Zep IV", après les "I", "II" et "III", sera considéré comme le plus grand, emmené par ces 8 morceaux rentre-dedans (pas tous) et "Rock And Roll" !
Ce "IV" sera le dernier "numéro" puisque le suivant, oh surprise, aura un nom, superbe d'ailleurs et ce "Houses of the Holy" sera encore un nouveau chef d’œuvre. Mais cela est une autre histoire ...

Rififi chez les anglais de GENESIS et arrivée du batteur Phil COLLINS et du guitariste Steve HACKETT et ce 3ème album "Nursery Cryme" est le début de la grande aventure que tout le monde connaît. GENESIS va devenir un monstre de la musique progressive dans les années à venir, ce qui sera fatal à Peter GABRIEL qui partira voler de ses propres ailes quelques années plus tard.
En 1971, on n'en est pas encore là et cet album défriche le terrain de superbe manière (une vraie belle surprise) pour les beautés à venir que sont "Foxtrot", "Selling England by the Pound" et "The Lamb Lies Down on Broadway" !

Enfin, pour finir cette première partie du mois de novembre, les FACES sortent leur 2ème album de l'année, et c'est encore un chef d’œuvre. Ce "A Nod is As Good As a Wink" est dans la même lignée que le "Long Player" de février, rempli de rock 'n' roll et de swing.
Les 3 compères Ronnie LANE, Ron WOOD et Rod STEWART sont en grande forme et cet album est le 3ème pour Rod (avec son album solo "Every Picture Tells a Story" sorti en mai) qui peut être considéré comme le grand bonhomme de cette fantastique année 1971 !

Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !

Novembre (4)

  • Madman Across the Water est le quatrième album studio du chanteur-compositeur britannique ELTON JOHN, sorti le 5 novembre 1971.
  • Led Zeppelin IV est le titre généralement utilisé mais non officiel pour nommer le quatrième album du groupe de rock britannique LED ZEPPELIN sorti le et dont la pochette originale ne comprenait pas la moindre inscription, y compris sur la tranche.
  • Nursery Cryme est le troisième album studio du groupe GENESIS sorti le 12 novembre 1971 sur le label Charisma. Cet album est marqué par l'arrivée du batteur Phil Collins et du guitariste Steve Hackett dans le groupe, en remplacement respectivement de John Mayhew et Anthony Phillips.
  • A Nod Is As Good As a Wink... to a Blind Horse est le troisième album des FACES, sorti le 17 novembre 1971.
Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !
Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !

Elton JOHN "Madman Across the Water"

Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !

Elton JOHN poursuit son œuvre commencée en 1969 avec ce 4ème album "Madman Across the Water" qui sort en début novembre 1971.

J'aime beaucoup ces albums du début des années 70, notamment "Tumbleweed Connection" très roots sorti en 1970. Ici, Elton continue son exploration musicale et écrit avec son partenaire Bernie Taupin les grandes pages de son histoire gorgée de tubes comme ces "Tiny Dancer", "Levon" et le morceau-titre de l'album qui feront le succès des best-of à venir.

Quel compositeur quand même !
Et avec un parolier comme Taupin, ça donne un grand album, un de plus pour cette année 1971.

Le disque est composé de 9 chansons, toutes assez longues (de 4 à 6 minutes) sauf la petite dernière "Goodbye" d'à peine 2 minutes. C'est le style John/Taupin, des morceaux très bien construits, intro souvent au piano, belle mélodie, voix en avant et refrain imparable ...

Le duo de compositeurs ne va pas s'arrêter en si bon chemin et les albums suivants seront du même acabit, au moins jusqu'à "Captain Fantastic" de 1975.

LED ZEPPELIN "IV"

Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !

Attention, chaud devant ! LED ZEPPELIN est dans la place.

Considéré comme le premier groupe de rock hard (ou hard-rock), LED ZEP a déjà balancé 3 bombes entre 1969 et 1970. Albums sans titre, renommés par le public "Led Zep I, II et III", ils ont monté le quatuor au sommet des charts !
Jimmy PAGE, Robert PLANT, John Paul JONES et John BONHAM sont déjà des légendes vivantes quand sort ce "IV" en fin 1971. Et ils vont tout renverser sur leur passage.

L'album contient 8 titres, 4 par face, et chaque face se termine par le morceau le plus long.

L'entrée en matière est démentielle, on est vite fixé avec cette intro a cappella de Plant sur "Black Dog". La voix est incroyable, puis la batterie lourde de Bonham explose en même temps que la guitare de Page et la basse de Jones. Le ton est donné. Ils nous tiennent et ils ne vont pas nous lâcher, surtout pas avec la suivante "Rock And Roll", sur le même rythme, énorme !!

La suite est toute aussi géniale avec des morceaux arabisants et plus calmes comme "Battle of Evermore" ou "Going to California" mais les sommets sont atteints par les 2 titres qui clôturent les 2 faces, l'intemporel "Stairway to Heaven" de 8 mn qui tout le monde connaît et l'épique "When the Levee Breaks" de 7 mn.

Led Zep IV, encore une géant de cette belle année 1971 !
(article dédié à venir, évidemment ...)

GENESIS "Nursery Cryme"

Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !

Mais c'est quoi ce titre et cette pochette !!?

Le "crime de la nurserie", bien illustré par les têtes enfantines sur la pochette ... mais là n'est pas l'important 😆

Non, l'important c'est la musique et ce 3ème opus des GENESIS contient de très belles choses.

Une des caractéristiques du groupe, c'est généralement de proposer une des meilleures chansons en introduction de ses albums. On le verra aussi avec les albums suivants et sur ce "Nursery Cryme", le "Musical Box" de plus de 10 mn est génial et lance l'album de la plus belle des manières.

On est ici avec de la musique complexe, assez instrumentale, pas super facile d'accès et les musiciens sont des virtuoses.
On sent tout l'apport des petits nouveaux que sont Steve HACKETT et Phil COLLINS qui épaulent à merveille les autres membres que sont Peter GABRIEL, Mike RUTHERFORD et Tony BANKS.

La première face se poursuit avec 2 autres morceaux dont le 3ème "The return of the Giant Hogweed" dure quelques 8 minutes où Peter Gabriel, très en verve, nous conte une histoire épique comme il les aime.

La seconde face propose 4 titres plus classiques comme ce "Harold the Barrel" de 3 mn et se termine sur un morceau long (8 mn encore) avec "The Fountain of Salmacis", pour finir en beauté.

Le groupe a trouvé sa structure et sa composition ne changera plus avant un bout de temps (jusqu'au départ de Gabriel en 1975 pour entamer une brillante carrière solo). GENESIS sortira d'autres chefs d’œuvre dans les années suivantes et deviendra le géant d'aujourd'hui.

Ils sont actuellement en train de faire une tournée 2021 qui sera probablement une tournée d'adieu !

 

FACES "A Nod is as Good as a Wink ... to a Blind Horse"

Quelle belle année 1971 - les albums de NOVEMBRE - part1 !

Rod STEWART est probablement l'artiste de l'année 1971 !

En ce mois de novembre, il sort avec son groupe les FACES, leur 2ème album de l'année pour autant de chef d’œuvre. Voir l'article du "Quelle belle année 1971 - les albums de Février !" pour leur premier album "Long Player".
Il a également sorti son 3ème album en solo et ce "Every Picture Tells a Story" est également très réussi (voir l'article "Quelle belle année 1971 - les albums de Mai !").

Ce nouvel album "A Nod is as Good as a Wink ... to a Blind Horse" est dans la continuité de celui de février avec cette musique très roots et entraînante.

Ca swingue fort dès le début avec "Miss Judy's Farm" écrite par Rod et Ron Wood qui composent une bonne partie des 9 chansons.
Ronnie Lane y va aussi de ses compos avec notamment "You're so Rude" où son chant fait joliment écho à celui de Stewart.
Sa ballade "Debris" est un sommet de l'album où les 2 voix s'entremêlent à merveille sur le refrain.

Mais ce sont quand même les chansons des 2 autres compères qui font merveille avec un "Stay With Me" énorme et le final "That's All You Need" de toute beauté.

A noter une seule reprise mais quelle reprise, le "Memphis" de Chuck Berry, emballé et pesé par la guitare de Ron Wood et tous les FACES, rouges de bonheur !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article