The QUEEN is DEAD !

Publié le 22 Septembre 2022

Comme une envie de réécouter ce disque des SMITHS !!
 

The QUEEN is DEAD !

Je me demande bien pourquoi ...

Ben, tout simplement parce qu'il est fantastique et qu'il est toujours très proche de ma platine 😊

The QUEEN is DEAD !

Très grand album de The SMITHS, sortie en 1986, il est le disque de chevet de beaucoup de monde !

Et pour cause, les 10 titres qui le composent sont de très grande qualité, avec, évidemment, de très hauts sommets qui, de mon point de vue, sont parmi les plus grandes et belles chansons de tous les temps !

Je l'ai découvert quelques années après sa sortie et je ne m'en suis toujours pas remis.

Un grand album se doit de commencer par une très grande chanson, en l'occurrence, ici, la plus longue.

Mais les 6 minutes et 25 secondes de la chanson "The Queen is Dead" ne sont pas juste les plus longues du disque, ce titre est une entrée en matière parfaite pour cet album dense et tendu de 37 minutes tout compris.

Titre très rythmé, emmené par la batterie de Mike Joyce, la basse d'Andy Rourke et la guitare nerveuse de Johnny Marr.

Ce titre est une balade sinueuse menant vers les beautés enivrées des titres à suivre.
Le groupe à son sommet !

Après la plus longue, voici la plus courte avec "Frankly, Mr Shankly".

Ce titre fait partie des petites sucreries de l'album qu'on apprend à aimer et susurrer avec plaisir (cf. le Tutu à venir plus loin) !

En 3ème position vient encore une chanson longue, la dernière de l'album. C'est une habitude des Smiths, alterner entre titres courts et titres longs.

ce "I Know It's Over" est une chanson longue et triste, où la voix de Morrissey est omniprésente et le chant est magnifique.

On enchaîne avec un titre dans le même style avec "Never Had No One Ever"où les vocalise de Morrissey font encore des merveilles.

 

Puis, en clôture de la première face, arrive le coup fatal, le coup du cimetière, imparable, merveilleux, mortel, l'uppercut définitif, KO assuré ...

"Cemetry Gates" est une perle, une pépite qui brille de mille feux !

2'41 de pur bonheur !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

A peine remis de ces émotions, il faut vite retrouver ses esprits pour se prendre "Bigmouth Strikes Again" en pleine (seconde) face !

PLACEBO avait repris superbement ce titre énergique sur une compil' des Inrocks pour les 10 ans de l'album, en 1996.

Attention, cette 2ème face est irrésistible !

Le titre "The Boy with the Thorn in His Side" est un des sommets de l'album (oui, ça vole très haut), tout y est d'une beauté incroyable, la mélodie, la guitare, la voix, les paroles ... WOW !

Le tout en 3'17, emballé, c'est pesé !

La petite sucrerie de la seconde face est ici en 3ème position avec ce "Vicar in a Tutu" enjoué, marrant et très réussi (comme tout le reste, ce n'est donc pas une surprise) !

Bon, le disque arrive tranquillement à sa fin, après tous ces chefs d’œuvre et PAF !

On se prend cette chanson "There Is A Light That Never Goes Out"  en pleine gueule, comme un double bus rouge anglais ou un camion de 10 tonnes.
Quel plaisir, quel privilège comme le chante Morrissey avec probablement les plus belles paroles du groupe (quoiqu'il y en ait des tonnes justement ...)

Cette fois-ci, c'est la toute dernière, et le groupe finit en roue libre avec cette dernière pépite "Some Girls Are Bigger Than Others" et la rythmique au top ainsi que la guitare merveilleuse de Johnny Marr !

Rédigé par Franck Soutgall

Publié dans #Music

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article