Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ON REFAIT L'EXPO ...

Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !

Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !

Suite du mois d'octobre 1971  avec cette 2ème partie d'albums où cette fois, les guitares et le rock sont de retour.

On commence avec le groupe anglais de WISHBONE ASH qui sort en octobre 1971 son 2ème album "Pilgrimage", qui sera un des meilleurs albums du groupe avec le suivant "Argus" de 1972. Le groupe joue dans la même cour que Uriah Heep et Deep Purple et ses chansons de hard rock progressif sont gorgées de solos de guitares magnifiques.
Ils ne deviendront pas aussi connus que les Purple (c'est difficile !) mais ils seront toujours fidèles au poste et toujours actifs en 2021 avec leur leader Andy Powell.

Les GONG sont des drôles de zozos, hippies très à la mode en ce début des années 70, comme le montrent les photos intérieures de la pochette de ce "Camembert électrique". C'est un groupe franco-anglais emmené par les leaders anglais Dævid Allen et français Didier Malherbe (d'où ce titre franchouillard et normand !).
La musique rock est déjantée et totalement jouissive et ce camembert (ou galette) au goût très prononcé restera comme leur meilleur album.

Enfin, pour finir en beauté ce mois d'octobre, voici un groupe que tout le monde connaît et qui commence en 1971, avec ce "Meddle" d'anthologie, une série d'albums fabuleux qui va se décliner pendant toute la décennie à venir . Je parle évidemment des PINK FLOYD, qu'on ne présente plus.
La musique est énorme sur ce disque et le groupe va devenir un des plus grands groupes de rock dans les années suivantes. Et il le restera longtemps !

Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !

Octobre (3)

Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !
Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !

WISHBONE ASH "Pilgrimage"

Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !

"Pilgrimage", le 2ème album du groupe anglais WISHBONE ASH est encore un très bon album pour cette année 1971, même si l'album suivant "Argus" est considéré comme leur meilleur.

Le groupe joue du rock très hard et progressif et aussi très instrumental, toutes guitares en avant !
Et ça sonne vachement bien. C'est un groupe culte qui a ses propres fans et ils sont toujours en activité en 2021 (voir l'excellent album "Coat of Arms" sorti en 2020).

Le disque alterne des morceaux courts et longs, toujours très incisifs, entre 2 et 10 minutes.

Les 7 morceaux sont vraiment percutants, comme l'entrée en matière "Vas Dis", quasiment instrumentale si ce n'est les tralala qui l'accompagnent. La suivante "The Pilgrim" est un sommet de l'album, entièrement instrumentale et rock'n'roll à souhait. "Jail Bait" est un bon vieux blues rock avec un très bon riff, morceau chanté cette fois-ci. La première face se termine un peu plus en douceur avec les 2 jolies minutes de "Alone".

La 2ème partie commence de la même façon, par la jolie ballade "Lullaby" de 3 petites minutes puis les affaires reprennent avec les 2 derniers morceaux, la belle "Valediction" et enfin l'énorme "Where Were You Tomorrow" en live, 10 minutes de Rock 'N' Roll très énergiques.

GONG "Camembert Électrique"

Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !
Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !

GONG est un groupe éclectique (toujours plus ou moins en activité) monté par son leader Dævid ALLEN.

L'histoire est marrante et spéciale, comme l'énergumène. Dævid faisait parti du groupe SOFT MACHINE

qu'il avait fondé avec ses potes Robert Wyatt et Kevin Ayers. Que des pointures qui s'étaient bien trouvés et dont on a déjà parlé ici avec les albums "Four" des Soft machine et le Wyatt. Après un problème de passeport pour rentrer en Angleterre suite à une tournée du groupe, Dævid Allen reste bloqué en France et ... quitte le groupe pour fonder GONG

Accompagné de ces joyeux drilles, et notamment du français et saxophoniste (flûtiste, etc.) Didier Malherbe, Dævid va créer cette musique psychédélique et très instrumentale.

Les 7 chansons de "Camembert électrique" sont accompagnées de petits délires de quelques dizaines de secondes comme ce "Radio Gnome" en intro et le "Wet Cheese Delirium" qui ferme la première face avec cette rengaine "Tu veux un camembert ..?".

Le reste de la musique est plus sérieuse (quoique) et fait penser à du Zappa dont on a parlé cet été. C'est une musique très éclectique, très instrumentale, qui part dans tous les sens mais qui reste construite et très organisée.

"You Can't Kill Me" en est un bon exemple pour commencer, 6 minutes de rock foutraque et génial. Les musiciens sont au top et précis, exactement comme chez Zappa. Les autres morceaux délirent bien aussi et je retiens le "Dynamite : I Am Your Animal" jouissif à souhait avec tous ces cris en bonus !

La 2ème face est du même format, les 3 chansons étant encadrées par 2 délires de quelques secondes.
Le titre "Fohat Digs Holes in Space" est un long instrumental planant avec un couplet chanté en plein milieu qui se termine sur un torride solo de sax de Mister Malherbe suivi d'un non moins sublime solo de guitare de Allen.
Le long "Tropical Fish : Selene" clôture le disque de superbe manière. C'est la chanson la plus longue du camembert (7 mn), elle a une structure plus classique (si on peut dire), très orchestrale et le saxophone de Malherbe y est très présent.

PINK FLOYD "Meddle"

Quelle belle année 1971 - les albums d'OCTOBRE - part2 !

L'ouverture de ce "MEDDLE" avec "One of These Days" est incroyable, géniale !!

Le vent, la tempête ... puis cette basse de Roger Waters ... énorme, quel son !

Et cette grosse voix à la fin qui rend cet instrumental encore plus vivant (et terrifiant) :

"One of These Days I'm going to cut you into little pieces ..."

 

Voilà, l'ambiance est posée, et rien ne sera jamais plus pareil.

Les 4 gars de PINK FLOYD, Roger Waters, Nick Mason, David Gilmour et Rick Wright (dans l'autre sur la photo ci-dessous), sont déjà des stars en 1971 mais quand ce 6ème album studio va sortir, ils vont rentrer dans une autre dimension.

La première face du disque contient 5 titres et les 4 suivants sont plus acoustiques et calmes, d'une beauté envoûtante comme ce "Fearless" de 6 mn qui se termine par le chant magnifique des fans de football de Liverpool FC "You'll Never Walk Alone".

L'enjoué "San-Tropez" est également très sympathique et le chien chantant à la mort dans "Seamus" a bien appris sa leçon et accompagne à merveille le piano de Wright.

La 2ème face est plus simple (en apparence) et ne contient qu'un seul et unique titre, le bien nommé "Echoes" et ses 23 minutes. Le groupe nous a habitué à des titres longs dans les disques précédents mais ici, la performance est d'anthologie !

Titre exceptionnel repris dans les dernières tournées du Floyd, "Echoes" est la pièce maîtresse et le symbole de ce disque fantastique !

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article